Travail : la sécurité coûte cher, les accidents encore plus

emploi tahiti
sécurité travail
©Polynésie la 1ere

La santé et la sécurité au travail, 2 thématiques ô combien importantes pour le salarié. La CPS va proposer sur sa page Facebook, une vidéo par jour sur les thèmes qui vont du travail illégal, au signalement des risques psychosociaux, ou aux obligations d'équipements de sécurité.
 

Le secteur du bâtiment compte la plus grande proportion de chutes de hauteur, mais aussi celles dont les conséquences sont les plus graves. Sur le chantier du musée des Iles, la société Fiumarela ne lésine pas sur les formations de ses ouvriers. Il vaut mieux prévenir...

Ici, ils sont 16 à se relayer. Tous ont eu ou auront droit à une formation : travail en hauteur. Un stage de quatre jours dans un centre spécialisé pour apprendre à travailler avec un harnais sur des échafaudages. Car à plusieurs mètres du sol, leur travail devient dangereux.

D’après la CPS, le travail sans ces conditions de sécurité, existe, hélas, encore aujourd’hui.

sécurité travail
©Polynésie la 1ere

Mais sur le chantier du musée des îles, tous les ouvriers sont équipés de chaussures de chantier, de casques, et de harnais. Sans oublier les réguliers rappels du chef de chantier sur toutes les règles de sécurité.

Leur entreprise est connue car très importante. Elle a dépensé 3 millions cfp en formation et 3 millions et demi cfp d’équipement 2019 pour la sécurité de ses employés.

Regardez le reportage de Nicolas Suire :