Très faible mobilisation des enseignants contre le projet de loi Blanquer

syndicats tahiti
Loi blanquer
©Polynésie la 1ère
L'appel des syndicats de l’enseignement du 1er et second degré FSU SNES, SNEP, SNUEP, SNUIPP a été très peu suivi ce matin.
 
Seuls une 50ène d’enseignants manifestait ce matin devant le haut-commissariat en protestation contre le projet de loi du ministre de l’éducation Jean-Marie Blanquer alors que le nombre total des enseignants en Polynésie française est de 3572 toutes classes confondues.

La Direction générale de l'éducation et des enseignements procède encore au décompte des grévistes dans les archipels.

Les enseignants s’opposent aux réformes annoncées explique Alexnadra Lante, secrétaire territoriale du SNES-FSU au micro d’Abinera Tematahotoa 

Manifestation loi Blanquer


Les représentants du syndicat SNUIPP devraient être reçus à cette heure par le directeur du cabinet du Haut Commissaire. Et à 15H, c’est au tour du syndicat SNETAA-FO d’être reçu.

Le ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports fait le point sur les taux de participation au mouvement de grève de ce jeudi 4 avril 2019 pour la totalité des écoles et des établissements scolaires public en Polynésie.
A 11 heures, le taux était de 10,22% dans les écoles et établissements scolaires du second degré
 
  • Personnels enseignants grévistes du 1er degré :  13,78 %
  • Personnels enseignants grévistes du 2nd degré :  8,51 %
  • Personnels non enseignants grévistes du 2nd degré : 2,08%
En France, la CGT annonce près de 300 000 manifestants dans 200 villes.
 
Très faible mobilisation des enseignants contre le projet de loi Blanquer
Les Outre-mer en continu
Accéder au live