polynésie
info locale

Trop de déchets sur le lagon, les bateaux en danger

mer tahiti
Déchets sur le lagon, les bateaux en danger
A la place de débris flottants, les pêcheurs aimeraient davantage rencontrer de baleines dans le port, comme ici l'an dernier. ©Stéphane Taurin tahitiimages
A la veille des élections, les pêcheurs interpellent les politiques au sujet de l'état du lagon de Papeete, encombré de détritus qui abîment leurs bateaux quand ils prennent la mer.
Les prioritaires de bonitiers sont embarrassés et en colère. Ils se plaignent des dommages sur leurs embarcations dus aux chocs avec les détritus et autres carcasses qui flottent dans l’eau.
 
Après chaque saison des pluies, c’est la même chose…Une simple traversée du lagon de Papeete peut coûter très cher.
Les hélices et les directions des bateaux sont souvent abîmées à cause de chocs avec des troncs d’arbre dans l’eau, entre autres.
 
Les pêcheurs n’en peuvent plus de payer les pots cassés. Ils réclament aujourd’hui l’intervention des pouvoirs publics.
 
Tihati Guilloux, professionnel de la pêche, est au micro de Gilles Tautu :

Les pêcheurs veulent prendre la mer, pas les risques


Un article publié par le Musée canadien de la nature évoquait déjà le problème, mais à l'échelle du Pacifique. Selon lui, "il existe en pleine mer encore plus de déchets que l'on ne voit normalement pas.

La quantité de déchets dans les océans commence à inquiéter les scientifiques. On peut avoir une idée de l'ampleur du problème à certains endroits particuliers des océans. En effet, en raison des courants marins, il se forme à certains endroits ce qu'on appelle des tourbillons océaniques. Les déchets restent prisonniers de ces immenses remous.

La plus grande étendue d’ordures au monde est la plaque de déchets du Pacifique Nord. Elle flotte dans un de ces tourbillons océaniques, au milieu de l'océan Pacifique.


dé
©DR

 
Les débris en plastique recueillis par des scientifiques durant une heure de collecte dans la grande plaque de déchets du Pacifique.
Elle contient environ 100 millions de tonnes de restes de plastique. Selon les estimations, sa taille équivaudrait à trois fois la superficie du Québec. Cela représente plus de 4,5 millions de kilomètres carrés d’ordures!
D'après les spécialistes, 80 % des ordures de la plaque de déchets du Pacifique Nord proviendraient de la terre ferme et 20 % des navires en mer. Selon les chercheurs, il faudrait environ cinq ans pour que les courants océaniques transportent au centre du tourbillon les déchets issus de pays éloignés comme le Japon.
Il faudrait environ un an ou moins aux ordures provenant de sites plus proches, comme la Colombie-Britannique, pour joindre la plaque de déchets du Pacifique Nord. En certaines parties de la plaque, on estime qu'il y a 970 000 débris de plastique par kilomètre carré.
Beaucoup des déchets de surface arrivent en gros morceaux, mais la plupart du plastique se désintègre, au fil des ans, en petites particules généralement de la taille d'un pois. Il faut des filets spéciaux pour les repêcher."


Pour en savoir davantage sur l'évolution de la situation dans la plaque de déchets du Pacifique Nord, consultez les sites Web suivants :
http://blogue.sciencepresse.info/
environnement/item/547

http://www.greatgarbagepatch.org

Publicité