polynésie
info locale

Un nouveau cadre réglementaire en discussion pour relancer la perle

économie tahiti
perles
©D.R.
La réforme de l'industrie de la perle suit son cours. Propriétaires de fermes, négociants etc. étaient conviés hier à la Présidence pour discuter d'un nouveau cadre réglementaire, sous l'égide du ministre de la Relance économique, Teva Rohfritsch.
Quelles améliorations apporter à ce secteur en difficulté depuis de nombreuses années ? C'est à travers une loi que le ministre de la relance économique Teva Rohfritsch aimerait que le secteur connaisse un rebond. Une loi soumise à l'approbation des professsionnels de la perliculture qui doit être validée chapitre par chapitre. L'objectif est qu'ils se mettent d'accord afin de trouver le moyen qui pourrait faire remonter le cours de la perle.

Teva Rohfritsch est au micro de Gilles Tautu :

Rohfritsch réunion perle
©Polynésie 1ère

Rohfritsch réunion perle


Parmi les pistes envisagées, la création d'un quota de production globale qui sera proposé par le Conseil de la perliculture.
Un label qualité est également prévu.
Les discussions doivent reprendre la semaine prochaine.

Le Japon et la Chine en panne


Les professionnels reconnaissent qu'il faut faire quelque chose pour sauver la perle polynésienne...
Même si tout n'est pas de l'ordre du réalisable.
Pour Aline Baldassari Bernard, la présidente de la Tahitian Pearl Association of French Polynesia, les perliculteurs locaux subissent les aléas économiques que vivent actuellement le Japon et la Chine, les principaux acheteurs de la perle de Tahiti. E

Elle est au micro de Gilles Tautu :

Aline réunion perle

 

Publicité