Une nouvelle étude sur les effets du nucléaire contestée

santé tahiti
Nucléaire mororoa
Un essai nucléaire tiré à Moruroa en 1971 ©AFP images
Alors que le tribunal administratif vient d'annuler le refus du ministère de la Défense d'indemniser une ex-habitante des Gambier atteinte d'un cancer, à Paris, une nouvelle étude concernant les effets des essais nucléaires vient de paraître dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire. 
Cette nouvelle étude, effectuée entre 2003 et 2008 et parue dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire, prend en compte l’état de santé des vétérans munis de dosimètres lors des essais nucléaires sur les atolls de Moruroa et Fangataufa en Polynésie française. 

Cette étude financée par le ministère de la Défense ne montre pas d’augmentation anormale des maladies de longue durée. Pour Florent de Vathaire, épidémiologiste à l’INSERM et spécialiste des cancers radio-induits, ce travail présente des limites.

Il répond à Edwige Saint-Thomas de Radio Outre-Mer 1ère :

nouvelle étude nuclaire