L'UNSA annonce une nouvelle journée de grève jeudi

fonction publique tahiti
L'UNSA annonce une nouvelle journée de grève jeudi
©Gilles Tautu
En France, l'Intersyndicale appelle à une nouvelle journée de mobilisation le jeudi 6 février, à l'occasion du début des travaux de la commission spéciale de l'Assemblée nationale sur la réforme des retraites. En Polynésie l'UNSA annonce son propre mouvement de grève, sur des problématiques locales.

Les revendications sont toujours les mêmes, et l'UNSA Polynésie profite de la présence de la ministre de l'Outre-mer pour les réitérer. L'Union nationale des syndicats autonomes a annoncé ce mardi matin une nouvelle journée de grève, jeudi, dans la fonction publique d'Etat, et rappelé ses inquiétudes spécifiques au contexte polynésien.

L'UNSA demande entre autres la mise en place concertée d’un système de compensation à la perte de l’Indemnité Temporaire de Retraite (ITR), ainsi que la revalorisation de la rémunération des enseignants. Elle réitère par ailleurs le refus des fonctionnaires d’Etat de Polynésie d’être affiliés à la CPS.

Jeudi, les grévistes de la fonction publique d'Etat ont rendez-vous à 8H place Vaiete. Ils partiront en cortège à 9H en direction du Haut-commissariat.

Rencontre avec Annick Girardin vendredi

Des perturbations sont à prévoir jeudi dans les écoles publiques de Polynésie. Le 5 décembre dernier, l'UNSA Education avait recensé 80% de grévistes dans le premier degré, et 50% dans le second degré.

Les syndicalistes demandent à "être reçus personnellement par Mme Girardin", ministre des Outre-mer, car elle est "l'interlocutrice privilégiée, membre du gouvernement". "Nous attendons des négociations", explique l'UNSA. Une rencontre est prévue vendredi, au lendemain de la journée de mobilisation.

Tract de l'UNSA annonçant une nouvelle journée de grève le 6 février 2020


Mobilisation en baisse au niveau national

En France, la CGT, Force ouvrière, FSU, Solidaires, et des organisations de jeunesse (MNL, UNL, Fidl) et étudiante (Unef) ont programmé cette nouvelle grève à l'issue d'une journée, mercredi 29 février, où la mobilisation avait marqué le pas.

Plus de 108.000 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, avaient manifesté en France, soit nettement moins que lors des sept précédentes journées nationales interprofessionnelles.

Le projet de loi de réforme des retraites a entamé son parcours parlementaire, et sera examiné par la commission spéciale la semaine prochaine. L'intersyndicale a appelé à "interpeller les parlementaires".

 
Diana Yieng , secrétaire générale syndicat STIP AEP UNSA éducation
Les Outre-mer en continu
Accéder au live