Vaccin : espoir ou méfiance ?

coronavirus tahiti
vaccin
©Polynésie la 1ère

La campagne de vaccination contre la Covid démarre dans exactement une semaine. Plus de 17 000 doses sont arrivées en Polynésie française. Objectif annoncé par le ministre Jacques Raynal : protéger  70% de la population polynésienne. Une population partagée..

Le vaccin qui doit tout changer... Tandis que les injections trouvent leur rythme dans l'Hexagone, la Polynésie a reçu ses doses. 17 550 à conserver à moins de 70 degrès pour 8775 personnes. Une première phase de vaccination qui ne fait pas l'unanimité. En plein dépistage, les avis sur le vaccin sont tranchés. "Moi, je veux être vacciné", confie cet habitant qui a confiance en ce vaccin. Un autre, lui, se dit contre. "Tout ça, c'est une mascarade", estime t-il. 

Au fenua, on compte plus de 17 000 personnes contaminées et 124 morts. La vaccination va permettre de réduire la transmission du virus sur les professionnels de santé. Les plus de 75 ans sont prioritaires comme les personnes à risque." On a besoin de la vaccination pour deux raisons : protéger ces personnes à risque et deuxièmement éviter l'encombrement et le fait qu'il y ait trop de personnes en hospitalisation et qu'on soit obligé de choisir à un moment donné qui on garde", souligne Jacques Raynal, le ministre de la Santé. 

Quatre centres Covid vont vacciner. Les médecins libéraux de leur côté garantissent l'efficacité du vaccin. "Depuis la création des vaccins, les vaccins ont plus sauvé des vies qu'ils n'en ont coûtées. Je pense qu'il n'y a aucun risque à avoir avec ce vaccin", précise Didier Bondoux, président du syndicat des libéraux.