polynésie
info locale

Vers la production de salades prédécoupées

agriculture tahiti
salades 4e gamme
Thomas Moutame cet après-midi au SDR de Papara. ©Présidence du gouvernement
Thomas Moutame a réuni plusieurs agriculteurs de Papara, mercredi après-midi, pour évoquer la mise en place d’une unité de transformation de salades locales.
Actuellement en Polynésie française, il est consommé en moyenne 80 tonnes de salades sur pied produites localement et 10 tonnes de salades de 4e gamme, importées, par mois. La 4e gamme représente un marché d’environ 42 millions cfp par an.

Dans le cadre de la politique agricole visant à améliorer la couverture de nos besoins alimentaires, la filière « salade » a été choisie comme filière prioritaire. Une ou plusieurs unités de production de salades découpées prêtes à l’emploi pourraient ainsi être mises en place localement.
 
Afin que les agriculteurs polynésiens puissent conquérir le marché de la 4e gamme, le ministère de l’Agriculture compte accompagner ces professionnels.
Pour 2014, il a obtenu avec le dispositif ARA (aide à la relance de l’agriculture), en matière d’investissement, une dotation de 100 millions cfp. Cette dotation pouvant tout à fait servir à accompagner les porteurs de projets pour les salades de 4e gamme.
 
Le terme « 4e gamme » désigne en fait tous les produits végétaux frais, commercialisés « prêts à l’emploi », c’est-à-dire lavés, épluchés et découpés. Il s’agit notamment des salades conditionnées en sachet plastique ou barquette sous atmosphère modifiée ou sous vide. Le but de cette transformation est de proposer un produit prêt à l’emploi dont la durée de conservation a été allongée.

D'après communiqué du gouvernement
 
Publicité