publicité

Visite à l'hôpital du Taaone des représentants du Pays et de l'Etat

Le volet du contrat de projets 2017 met l'accent sur la santé. Le haut-commissaire, le président du Pays, et le ministre de la Santé, ont visité l'hôpital du Taaone ce mardi 20 décembre.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • polynesie1ere.fr, Brigitte Olivier, Marcel Bonno.
  • Publié le , mis à jour le
9 services en 1 heure : c’est un rythme plutôt rapide…Mais les médecins savent que les politiques ont travaillé en amont sur les contrats de projets, alors ils jouent le jeu de la visite au pas de charge, comme l'explique le docteur Vincent Simon, chef de service du Samu.

Vincent Simon

Ils intégreront quand même ces visiteurs, qui devront retenir quelques chiffres parlants. Comme par exemple que le Samu organise 300 evasan par an des îles vers l’hôpital, dont une centaine par hélicoptère ; ou encore que la réanimation reçoit 750 malades par an. En  dépistage comme en soin : il faut toujours plus de moyens, toujours plus d’équipements …Et  tous les médecins ont envie du meilleur pour leurs patients. Le représentant de l’Etat connait ses dossiers. Pour lui l’urgence c’est l’oncologie.

René Bidal

Même priorité pour Edouard Fritch qui souhaite décentraliser le dépistage du cancer du sein aux Marquises.

Edouard Fritch

Mais en matière de santé, rapidement ne veut pas dire dans la précipitation. Diagnostiquer et traiter ça ne s’improvise pas. C'est ce qu'explique le ministre de la Santé, Patrick Howell.

Patrick Howell

Alors il faudra patienter encore un peu pour une offre de soins complètement décentralisée. C’est toute la problématique de la Santé en Polynésie.

Retrouvez le reportage complet de notre journal télévisé du mardi 20 décembre :
Visite à l'hôpital de Taaone des représentants du Pays et de l'Etat

1 482 294 336

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play