Toujours pas de sanctuaire pour les baleines en Atlantique sud

environnement
baleines et baleineau
©Polynésie la 1ère
Les pays chasseurs de baleines ont bloqué la création d'un sanctuaire dans l'Atlantique sud pour ces cétacés menacés d'extinction, renforçant les divisions au sein de la  Commission baleinière internationale (CBI), réunie cette semaine au Brésil. 
Cette proposition, sur la table depuis près de vingt ans, a reçu le soutien de 39 pays, alors que 25 autres ont voté contre et plusieurs se sont abstenus, empêchant le texte d'atteindre les trois quarts des votes requis pour être adopté. La CBI est un organisme composé de 89 membres.

Le ministre brésilien de l'Environnement Edson Duarte, dont le pays propose la création de ce sanctuaire à chaque réunion de la CBI depuis 2001, a fait part de sa déception mais s'est dit prêt à continuer à défendre ce projet. 

"En tant que ministre de l'Environnement d'un pays dont les forêts renferment 20% de la biodiversité mondiale, nous nous sentons particulièrement responsables de la gestion de notre richesse, pour le bien de la planète, et cela vaut pour les cétacés aussi", a-t-il déclaré sous les applaudissements d'une partie des délégués. 

La proposition visait à créer un sanctuaire de 20 millions de kilomètres carrés dans l'Atlantique sud, qui abrite une cinquantaine d'espèces de cétacés.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live