publicité

Tour de France 2018 : Sagan décidément trop fort

Le Slovaque Peter Sagan s’est imposé tout en puissance en Bretagne lors de la 5e étape entre Lorient et Quimper. C’est sa seconde victoire d’étape sur ce Tour.

© France TV Sport
© France TV Sport
  • Polynésie la 1ère / France TV Sport
  • Publié le , mis à jour le
Peter Sagan a remporté la cinquième étape du Tour de France entre Lorient et Quimper, sa deuxième depuis le départ samedi. Le Slovaque, champion du monde et maillot vert, a dominé Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida) et Julian Alaphilippe (Quick-Step Floors). Greg Van Avermaet, septième sur la ligne, conserve son maillot jaune de leader.

Quand on pense que c'est trop dur pour lui, Peter Sagan prend un malin plaisir à nous faire mentir. Déjà vainqueur dimanche à La-Roche-sur-Yon, le Slovaque a remporté le "mini Liège-Bastogne-Liège" tracé entre Lorient et Quimper ce mercredi. Sagan a contrôlé ses adversaires dans les derniers hectomètres avant de se livrer un superbe duel avec Sonny Colbrelli dans la ligne droite finale.

Comme dimanche, l'Italien a dû céder face à la puissance de son adversaire. Avec ce succès, Sagan remporte une dixième étape sur les routes du Tour de France. Il est une nouvelle fois, et déjà, l'un des grands hommes de ce Tour 2018. Depuis le début du Tour de France, ses  résultats sont incroyables : deuxième le premier jour, vainqueur le second, deuxième le quatrième et enfin vainqueur le cinquième. Il n'a tout simplement pas quitté le top 2 sur les étapes en ligne. Impressionnant et tellement habituel pour lui.

Chavanel se montre mais manque les pois

Sur ce parcours digne des Ardennaises, c’est un "Flandrien" que l’on a beaucoup vu à l’avant. Comme vers La Roche-sur-Yon, Sylvain Chavanel a animé l’étape en Bretagne cemercredi. Le coureur de la Direct Energie a d’abord été accompagné de son coéquipier Lilian Calmejane, Julien Vermote (Dimension Data), Elie Gesbert (Fortunéo-Samsic), le Breton sur ses terres, Jasper De Buyst (Lotto-Soudal), Nicolas Edet (Cofidis) et Toms Skujins (Trek-Segafredo). Les fuyards allaient compter jusqu’à 5’10 d’avance sur un peloton mené par les BMC de Greg Van Avermaet.


Isolé dimanche, Chavanel a semble-t-il du mal avec la vie en groupe puisque "Mimosa" est parti tout seul à 90 kilomètres de l’arrivée. Le tout pour tenter de s’assurer le maillot de meilleur grimpeur en passant en tête des côtes de Kaliforn, Trimen et de la Roche du Feu. Repris après un raid solitaire de trente kilomètres et avant que Skujins, Calmejane et Edet ne le reprennent puis le lâchent avec deux minutes d’avance sur le peloton. Entre temps, Elie Gesbert s’était fait une belle frayeur sur une chute spectaculaire. Le Letton allait finalement passer en tête des côtes de Menez Quelerc’h et de la montagne de Locronan pour s’adjuger le maillot de meilleur grimpeur au nez et à la barbe des Direct Energie.


Van Avermaet conserve le jaune

Il a chassé Alaphilippe quand celui-ci est allé faire le sprint bonus à douze kilomètres du but puis s'est évertué à ne pas prendre de cassure dans le final, Greg Van Avermaet (BMC) a atteint son objectif du jour en conservant le maillot jaune.

Dans le final, les Sky de Froomeont fait le tempo avant que Philippe Gilbert (Quick-Step Floors) ne tente sa chance dans le dernier kilomètre. Repris, il a dû comprendre rapidement que personne, pas même son coéquipier Julian Alaphilippe finalement troisième, ne pourrait battre Sagan à Quimper. Il avait raison.
 

Retour en images sur la 5e étape : 

 
​​​​​​​

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play