Trafic de viande de chien en Polynésie : une pétition adressée à François Hollande

association tuamotu-gambier
Trafic de viande de chien à Ana'a : une pétition adressée à François Hollande
Trafic de viande de chien à Ana'a : une pétition adressée à François Hollande ©Polynésie 1ère
Une association britannique de défense de la cause animale lance une pétition. Elle s'adresse au Président de la République François Hollande et lui demande de faire cesser le trafic et la consommation de viande de chien en Polynésie.
La pétition date du 26 mai dernier. Elle est adressée au Président de la République française en personne. Elle émane d’associations de protection des animaux domestiques et en particulier de « Anti Pet and Bush Meat Coalition International Animal Rescue Foundation World Action France ». A l’origine, nos révélations, dès 2010, de l’existence d’un trafic de viande de chien sur l’île d’Ana’a. Une pratique de consommation qui n’est pas propre à cet atoll mais courante aux Tuamotu et à la Polynésie.

En ce mois de Juillet 2010, le Heïva, fêtes populaires annuelles, bat son plein dans cette île où ont été tournées les principales séquences du film de Mathieu Kassovitz «L’ordre et la morale ». Difficile de savoir si, dans les snacks installés pour l’occasion, on commercialise de la viande de chien. Entre particuliers par contre, il est d’usage de ‘s’acheter’ un chien pour 4 000 à 5 000 cfp  (33 à 42 €). Cela change du poisson ou de la viande congelée débarquée – trop rarement – par la goélette desservant ces îles éloignées.

Attention, certains images peuvent choquer :
Reportage de 2010 ©Polynésie 1ère

Notre reportage, déjà visionné plus de 65.000 fois, a déclenché les foudres des défenseurs de la cause animale, à l’instar de Brigitte Bardot. Réunis en association, ils interpellent aujourd’hui le chef de l’Etat français et incitent au partage du message suivant afin de collecter le maximum de signatures.

Suite à notre enquête, des faits similaires auraient été mis à jour en 2015 sur la même île. L’association indique avoir contacté la municipalité d’Ana’a qui a déclaré : "le commerce est toujours en cours, même s’il est moins important qu’avant".

Pour Anti Pet and Bush Meat Coalition International Animal Rescue Foundation World Action France, « le gouvernement français n’a que deux options face à ces pratiques : mettre fin à ce commerce immédiatement une bonne fois pour toutes ou s’exposer à un tollé au sein de la communauté internationale. »
LE COURRIER ADRESSE A FRANCOIS HOLLANDE
« Monsieur le Président François Hollande.

Je viens d'apprendre que les îles de la Polynésie française organisent encore un commerce de viande de chien illégale. Le commerce est interdit en vertu de la loi française, et je demande que vous appliquiez maintenant cette loi immédiatement.

La vidéo en question indique clairement que " ce commerce est interdit '. La France a prohibé le commerce de la viande de chien depuis plus de quatre décennies et pourtant il est toujours en cours. Pourquoi le gouvernement français ne prend pas ça au sérieux. On ne sait pas. La vidéo montre les chiens enlevés, etouffés dans un sac puis noyés. Les carcasses sont ensuite pendues à un arbre, dépouillées et leur viande est traitée. En dépit de l'interdiction du commerce - magasins vus dans la vidéo- , la viande de chien entre dans la composition de ragoût de viande et de légumes ».