Transfert des patients vers l'Hexagone : "c'est un service de réanimation qui vole !"

hôpital
Transfert des patients covidés vers la métropole
L'avion spécialement aménagé pour ce type d'opération. ©FTV
Pour désengorger le centre hospitalier, un vol sanitaire partira ce soir avec entre 8 et 10 patients covid. C'est le premier du genre en Polynésie. L'opération Manu ea organisée par l'Etat et le Pays, intervient alors que la Polynésie a passé le pic de l'épidémie.

Afin de désengorger le centre hospitalier, selon le représentant de l'Etat, qui coordonne cette opération initiée par le gouvernement central, la Polynésie procède à ses premières évacuations sanitaires. Un avion médicalisé a été affrêté, et décollera ce soir avec à son bord, des patients lourdement touchés par le virus. 

Transfert des patients covidés vers la métropole
©FTV

 

"On n'est pas dans le cadre d'une évasan, mais dans celui d'un service de réanimation qui vole !", a expliqué hier soir le professeur Braune, médecin chef des urgences au CHR de Metz et président du SAMU Urgences de France. "Les patients sont pris en charge dans l'appareil aménagé spécialement pour, exactement comme ils le sont dans un service de réanimation...C'est une continuité de la prise en charge entre 2 services de réanimation".

Ecoutez le professeur Braune interviewé par Caroline Farhi :

Pr Braune

 

Pour le professeur Pierre Carli, chef du service anesthésie à l'hôpital Necker, l'important est de soulager les services de réanimation du CHPF en transférant les patients vers la métropole.

Ecoutez-le :

Pr Carli

 

Retrouvez l'intégralité de l'interview de ces deux médecins :

 

Regardez le reportage d'Heidi Yieng Kow :