Triathlon: Benjamin Zorgnoti vise le classement mondial

portraits de sportifs
Benjamin Zorgnotti vainqueur de l'Aquathlon Punatri 2020
Pour y arriver,  il s’entraîne sans relâche, travaillant ses points faibles. Rencontre avec ce triathlète.

Il gagne victoire sur victoire en Polynésie. Et en océanie Benjamin Zorgnoti rafle 4 fois l’or en 2019 aux jeux du pacifique. Pourtant, c’est un habitué des podiums ; et pour progresser plus encore, Benjamin a rejoint la fédération tahitienne de natation. Cette discipline étant sa faiblesse, il a décidé de prendre le taureau par les cornes.  Entrainement tous les jours, avec des nageurs auprès de qui il trouve une précieuse émulation.

Benjamin Zorgnotti, vice-champion de France
©Benjamin Zorgnotti

Son programme à lui est spécialement préparé par un physiologiste de France. Sylvain Roux, Directeur technique de la fédération tahitienne de natation. Il ne néglige pas pour autant les autres disciplines du triathlon. Il s’entraîne 30 heures par semaine autant dire tout son temps.

Par exemple, régulièrement, il part pour 5 heures de vélo. Benjamin n’a pas d’égal en triathlon sur le territoire. Il vise donc le classement mondial. 800e, il y a 2 ans, il est aujourd’hui 210e et compte bien finir 150e à la fin de l’anBenjamin ne s’accorde que rarement des jours de repos. Une véritable machine qui vise le top 100 pour 2023 ; Mais pour l’heure, il se prépare à plusieurs mois de compétition : la coupe du monde en Egypte, le grand prix en France et d’autres encore en Europe.