Le photographe Laurent Ballesta remet les gains du prix « Wildlife Photographer of the year » à la commune de Fakarava

art fakarava
prix photo laurent ballesta
Un ami du photographe Laurent Ballesta vivant à Tahiti, le docteur Sylvain Girardot (à gauche) remet les gains du prix photo « Wildlife Photographer of the year » au maire de Fakarava, Etienne Maro (à droite). ©Présidence
Jeudi 13 janvier, la commune de Fakarava s'est vu remettre les gains du prestigieux prix photo "Wildlife Photographer of the Year 2021" (1,4 millions Fcp), de la part du photographe Laurent Ballesta, ayant décroché le prix de la meilleure photo animalière dans la passe de Tetamanu.

Jeudi 13 janvier, à la Présidence de la Polynésie française, le maire de Fakarava, Etienne Maro, a reçu une lettre d’engagement du photographe Laurent Ballesta, attribuant les gains du prix « Wildlife Photographer of the year » à la commune, des mains d'un ami vivant à Tahiti, le docteur Sylvain Girardot, également photographe amateur.

En octobre 2021, Laurent Ballesta a décroché le prix de la meilleure photo animalière de l’année au "Wildlife Photographer of the Year 2021". Ce concours de photographie, organisé par le Musée d'histoire naturelle de Londres, est l’un des plus prestigieux au monde. Cette 57ème édition avait été particulièrement compétitive puisqu’elle comptait 50 000 participants issus de 95 pays, un nombre record. La photo gagnante a été prise à Fakarava par Laurent Ballesta, dans la célèbre passe de Tetamanu, un site de plongée exceptionnel, avec une faune et une flore particulièrement riche. Elle immortalise une fraie de mérous, un véritable exploit jamais photographié auparavant.

photo Laurent Ballesta
La photo de Laurent Ballesta d'une fraie de mérous dans la passe de Tetamanu, a reçu le prix de la meilleure photo animalière de l’année au "Wildlife Photographer of the Year 2021". ©Laurent Ballesta

Laurent Ballesta entend ainsi honorer l’île de Fakarava et considère que le prix qu’il a remporté, accompagné d’un chèque de 10.000 livres sterling (environ 1,4 millions Fcfp), revenait à cette commune qui lui a permis de réaliser cette photo et d’obtenir ce prestigieux prix. Ce don, sera reversé à la commune de Fakarava. Le maire de Fakarava Etienne Maro, compte utiliser les gains de ce concours au bénéfice du développement d’un projet communal spécifique au village de Tetamanu.

L’histoire ne s’arrête pas là, puisque le célèbre cliché sera prochainement imprimé en tirage unique, sur un papier spécial composé d’eau et de poudre de corail de Fakarava, en vue d’être mis aux enchères à Monaco. Les bénéfices de cette vente profiteront eux aussi à l’atoll des Tuamotu.