Challenge de Polynésie : rencontre avec les équipes de volley de Makemo

volley-ball tahiti
volley makemo challenge polynésie
©Polynésie la 1ère

Arrivées dimanche soir, les 2 équipes de volley de Makemo comptent 11 athlètes hommes et 12 femmes, avec leurs 4 accompagnateurs. Le voyage a couté plus d’un million de Fcfp, une part est subventionnée par le district, une autre grâce aux récoltes de fonds de la délégation

Ils sont arrivées dimanche 11 avril au soir. Les deux équipes de volley de Makemo comptant 11 athlètes hommes et 12 femmes, avec leurs 4 accompagnateurs sont logés à la paroisse Saint-Joseph de Faa’a. Ces Paumotu de Makemo sont heureux d’être à Tahiti. "On nous a bien accueillis, on a bien mangé et puis on s’est reposé. Et là après, café encore !", lance sourire en coin, Sarah Tapi, une volleyeuse. 

Troc, pêche et dons ont permis d’abriter la sélection de volleyeurs de Makemo, placée sous la tutelle de l’église catholique. "Ici, c'est complet, on ne peut rien dire. Il y a les matelas, les douches et les toilettes à disposition, le ma'a", constate ravi Rerearii Mairoto, capitaine de l'équipe garçon. Les athlètes peuvent donc jouer l’esprit libre. 

Ils ont réussi à réunir plus d’un million de Fcfp. L’épine financière ne gênera donc pas leur jeu. Quant aux billets d’avion : "c'est le district qui a avancé six billets et nous on a fait des relevés de fonds pour pouvoir payer le reste des billets", explique Kapikura Timoteotureiariki, présidente de l'association Ahurena. 

Trouver un logement gratuit à Tahiti semblait utopique, mais c’est chose faite grâce à l’hospitalité du Père Abraham. "On tient beaucoup, au nom de tous les athlètes de Makemo, avec les dirigeants de remercier infiniment notre curé de la Paroisse", précise Jacob Teahionui dit "Loulou", paroissien de Saint-Joseph de Faa’a         

La débrouillardise légendaire des îliens se confirme puisque la solidarité est le maître mot de ce voyage. "Il y a la famille qui dépose un peu de tout et là on voit que, à partir de ce moment, ce n'est plus seulement deux équipes qui sont représentées, mais toute l’île de Makemo qui est derrière nous", confie Rolande Frogier, secrétaire du district de volleyball de Makemo