Air Tahiti Rairoa Horue : fin de la première journée avec de superbes conditions

surf rangiroa
Air Tahiti Rairoa Horue
©Suliane Favennec

La compétition a commencé, mardi 2 mars, avec les premières séries de surf et de boyboard. Pas beaucoup de tubes pour cette première journée mais les riders ont fait de belles démonstrations avec quelques manoeuvres. 

7h55. La première série du round 1 est lancée. Chaque série dure 25 minutes avec quatre compétiteurs, les 3e et 4e surfeurs sont en repêchage. Et, c’est avec un local du spot que le show commence. Teare Teinaore score une belle deuxième vague qui lui vaut 8 points et lui permet de prendre la tête avant de se faire rattraper par Heifara Tahutini junior, un autre tube rider exceptionnel.

Les deux surfeurs font le spectacle avec des conditions presque idéales. « Il y avait de belles vagues, le vent s’est un peu calmé, et je connais le spot », confie Teare, qui termine deuxième. Si les vagues sont au rendez-vous pour ce début de compétition, avec quelques tubes, ces conditions ne perdureront pas…

 

"Les conditions ne sont pas faciles, ça bouge beaucoup. Dans ma série, je n’ai pas eu beaucoup de vagues mais le boulot est fait."

Mihimana Braye

 

Autre show, celui de la deuxième série avec Teiva Tetahio et Tuati Voirin qui scorent d’entrée de jeu. La bataille est rude entre ces deux surfeurs mais c’est finalement Teiva Tetahio qui remporte le heat. A la troisième série, les conditions changent. La houle du nord et du nord-est oblige les riders à privilégier les manœuvres, les tubes se faisant plus rares.

Parmi les surfeurs, Niuhi Marere qui reprend la compétition après quelques années d’absence et Mihimana Braye. Ce sont d’ailleurs les deux surfeurs qui vont passer direct pour le round 3 et éviter le repêchage. « Les conditions ne sont pas faciles, ça bouge beaucoup. Dans ma série, je n’ai pas eu beaucoup de vagues mais le boulot est fait. On continue pour les prochains jours », analyse Mihimana Braye qui remporte ce heat avec un total de 11,03 points.

 

La suite devient plus difficile pour les surfeurs. Carve, roller, snap… Il faut enchaîner les figures. Et O’neill Massin excelle en montrant sa puissance et en négociant parfaitement ses manœuvres, il prend la tête de série avec Haumana Ateni. Au tour ensuite à Tereva David et Eimeo Czermak de faire leur entrée pour la série 5, la bataille est rude entre les deux qui passent direct pour le round 3.

 

"J’ai pris le risque d’attendre mais heureusement sur la dernière vague j’ai pu faire un bon score"

Kauli Vaast

 

Kauli Vaast, triple champion d’Europe junior, entre en scène dans la série 6. A 19 ans, il est jeune mais sait faire preuve de patience. Un pari gagnant puisqu’il attendra la dernière minute pour scorer et prendre la tête de série. « J’ai pris le risque d’attendre mais heureusement sur la dernière vague j’ai pu faire un bon score. J’ai pu faire plusieurs manœuvres et j’ai eu de la chance ! », admet le jeune homme qui remporte la série avec Félix Bourgoin.

 

Il est connu pour faire le show, et une fois de plus il n’a pas failli à sa réputation. Heiarii Williams est en forme et le montre. Il score une superbe vague à 9.84, la plus belle de la journée. En face, il affronte Enrique Ariitu qui ne se laisse pas démonter.

Enchaînement de vagues et manœuvres, il finit par remporter cette série devant Heiarii Williams, avec un total de 15.40. Dans cette série, la première surfeuse fait son entrée et c’est une locale de Rangiroa, Vaiarii Ho. « Franchement, c’est top qu’elle soit avec nous, elle est courageuse ! Je la félicite », lance Heiarii Williams à la sortie du heat.


Autre fille qui entre en lice, et pas des moindres : Vahine Fierro. La championne du monde junior 2018 compte bien déployer tout son talent. Pas beaucoup de tubes mais de belles manœuvres la propulsent en tête de série. Elle remporte son heat et prévient les garçons : il faudra compter sur elle. « J’essaye de ne pas trop me comparer avec eux et faire de mon mieux, montrer mon surf ! Il faut vraiment que je sois bien appliquée parce qu’ils sont forts », confie la jeune championne de Huahine qui surfe pour la première fois cette droite d’Avatoru. Elle se qualifie haut la main pour le tour suivant avec Teoro Tahutini.


Après le surf, place aux body boarders. Une discipline qui fait son entrée dans la compétition cette année. Au total, 16 riders sont inscrits. Pour le premier heat, la bataille est rude entre Farahei Vaiho et Martin Ott. Ils terminent premiers avec 11.17 et 11.10. "C'est ma première compétition pour essayer. Et, c'est passé ! ", confie sourire aux lèvres Martin Ott, local du spot qui termine en tête et se qualifie pour les quarts de finale : "Ce sont mes deux tubes qui ont fait la différence".

Lors de la deuxième série, James Omitai fait le show et se qualifie directement pour les quarts avec un total de 13.07. "Les vagues sont au rendez-vous mais le vent gêne un peu. Je suis content d'avoir passé ma série". Il est rejoint par Moroni Temahuki. Vaimanu Rocher et Tahiri Tehei remportent la série trois. Enfin, quatrième et dernière série de body board, Winnie Teaotea remporte la série avec un total de 10.50 suivi par Vaihau Moaesen.

Les derniers qualifiés

 

Côté repéchage, Firmin Tairoa et Mormon Maitui se qualifient pour le round 3. Dans la deuxième série, Tamahei Temu prend la tête avec 7.93, suivi de Armel Pujol qui est donc qualifié également. Vehiatua Prunier remporte haut la main la série trois des rattrapages avec un 15.84, suivi par Tivau Patu. Tous les deux rejoignent ainsi le round 3. Enfin, dernière serie des repêchages, Ariimoana David remporte le heat avec 14 points suivi de Manakei Kahiha

Quant aux body boardeurs, deux séries sont prévues pour permettre aux riders de se qualifier pour les quarts de finale. Dans la première, Jacky Hutia score avec un total de 13.17 assurant ainsi sa qualification. Paul Menfau le rejoint avec un total de 0.07. Pour la dernière série de la journée, c'est Johram Pohue qui remporte le heat avec 8.03 suivi de Arii David.

Prochain rendez-vous mercredi 3 mars avec le call à 7h.

 

Air Tahiti Rairoa Horue : fin de la première journée avec de superbes conditions

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live