polynésie
info locale

Makemo : les pêcheurs auraient attaqué les premiers

attaques de requins tahiti
Makemo
L'atoll de Makemo dans l'archipel des Tuamotu ©Google image
Il y a du nouveau sur l'attaque de requin à Makemo, lundi 18 avril. Les deux jeunes auraient fléché le squale. Ils le croyaient mort mais il s’est retourné contre eux.
Le pêcheur de Makemo, mordu par un requin et évasé à tahiti , a commencé à raconter l'accident. Les deux cousins qui étaient en pêche sous-marine lundi 18 avril ont semble-t-il commis une erreur.  Le requin gris a été attiré par les poissons que les cousins avaient fléchés. Les deux jeunes pêcheurs avaient l’habitude de ces reira  et ils l’ont immédiatement reconnu. Ils ont aussi reconnu les mouvements du squale, caractéristiques d’une sorte de frénésie alimentaire.

L'un des deux cousins a alors pointé son harpon et a fléché le requin. Le squale semblait raide. Puis les deux cousins ont commencé à remonter à la surface. Mais le requin n’était pas mort ! Le reira a alors mordu l’un des pêcheurs au mollet. Son cousin a tapé sur la tête du squale qui s’est retourné et lui a attrapé le poignet.

Finalement, ils ont réussi à remonter sur leur petite embarcation, ils ont saisi la queue du requin et l’ont coupée pour éloigner l’animal!  Les deux pêcheurs, sérieusement blessés, sont ensuite rentrés au village. Pour les spécialistes des squales, cette attaque est une « morsure accidentelle motivée ». Cette attaque a été motivée dans un premier temps par le poisson pêché par les cousins et dans un deuxième temps, par la flèche tirée au harpon.

En Polynésie, les attaques de requin sont rarissimes comparé à la Nouvelle Calédonie ou à l’Australie par exemple.
Deux activités sont à risques : le sharkfeeding et la pêche sous marine. Ces activités qui peuvent être dangereuses si elles sont menées dans de mauvaises conditions.
 
Publicité