Une pénurie de "pua'a rôti" bientôt?

agriculture
Elevage porcin
Elevage porcin à Tahiti ©Teiva Ribet / Polynésie la 1ère
Les éleveurs porcins n'en peuvent plus! Largement endettés ils demandent une revalorisation de 15 % du prix au kilo de la viande de porc.

Ils n'en peuvent plus, la dizaine d'éleveurs porcins polynésiens est à bout! Tous croulent sous les dettes et ne voient pour le moment aucune solution à leurs problèmes sans une revalorisation certaine des prix de leur production. Entre les prêts pour lesquels ils se sont engagés, la hausse des prix de la nourriture des bêtes et un cadre stricte des marges et des prix, ils ne s'en sortent plus. Pour protester, ils ne livreront rien cette semaine à l'abattoir!

Eric Coppenrath éleveur porcin à Tahiti montre l'étendue de son endettement
Eric Coppenrath éleveur porcin à Tahiti montre l'étendue de son endettement ©Teiva Ribet / Polynésie la 1ère

Eric Coppenrath montre l"étendue de son endettement 02
Eric Coppenrath montre l"étendue de son endettement 02 ©Teiva Ribet / Polynésie la 1ère

Certains doivent aujourd'hui se résoudre à avoir un second emploi pour joindre les deux bouts en fin de mois. Malgré une annonce en novembre dernier, faite par le gouvernement d'une hausse de 5% sur les prix, ils n'ont encore rien vu de concret et attendent un signe fort du gouvernement.

Eric Coppenrath, éleveur porcin s'exprime ici pour parler de la détresse des éleveurs de son secteur, il est interviewé par Corinne Tehetia et Teiva Ribet

©polynesie

Eric comme ces collègues éleveurs ne dorment plus depuis plusieurs semaines voire mois. Sans aucune aide ou hausse des prix au kilo de leur production ils ne voient pas comment s'en sortir et risquent de devoir licencier, ou pire fermer leurs exploitations.