Valise de télémédecine : essai concluant aux Marquises

hôpital marquises
télémédecine
L’infirmerie de Ua Huka (Marquises) échange par visioconférence avec le médecin de garde au CHPf (Tahiti). ©Présidence
Deux valises de télémédecine ont été remises aux Marquises, à titre expérimental, pour tester le diagnostic à distance dans les îles les plus isolées. Selon le ministère de la santé, les premiers essais sont concluants.
En parallèle de la crise sanitaire du Covid-19 qui mobilise la majeure partie de ses ressources, la Direction de la santé continue d’assurer ses missions quotidiennes et poursuit sa révolution technologique au profit des populations isolées.

Le projet de télémédecine consiste à se doter d’outils performants qui puissent regrouper en un seul équipement tout ce qui est nécessaire à l’acquisition et à la transmission des données vitales. Ainsi, les valises de télémédecine, qui concentrent toute une technologie, permettent la prise de tension artérielle, de pouls et de température, mais également la réalisation des électrocardiogrammes, des échographies ou des rétinographies.

Les informations collectées dans un fichier patient informatisé sont ensuite transmises au médecin référent désigné pour l’analyse des données, via internet, par une connexion sécurisée. Ce système permet ainsi au personnel paramédical en poste isolé d’obtenir le soutien, les conseils et les avis de médecins de garde en temps réel. Le service rendu à la population de la Polynésie française est alors indéniable, tant par la qualité des soins apportés qu’en termes de temps gagné. Et souvent, la survie d’un patient dépend de la rapidité du diagnostic.

A cet effet, à titre d’expérimentation, deux de ces valises de télémédecine ont été transportées la semaine dernière dans l’archipel des Marquises par la société Fenua Medex, représentant local du concepteur Parsys. Malgré un débit internet relativement faible (512 Ko), l’opération de démonstration a été tout à fait concluante : la connexion a été ainsi établie entre l’infirmerie de Ua Huka et la maison médicale de garde au CHPf. Les images ont pu être transmises sans perte de qualité et une visioconférence a même permis les échanges en direct entre un médecin de garde au CHPf et l’infirmier aux Marquises.

Huit valises de télémédecine seront bientôt réparties sur l’ensemble du territoire polynésien, priorité étant donnée aux îles dotées d’une infirmerie, aux Australes et aux Tuamotu.

La première convention avec la CPS pour le projet de télémédecine a été signée en juillet 2017. Mais elle était déjà inscrite au projet SOS (Schéma d'Organisation Sanitaire) de 2002.
L'actuel ministre de la santé, Jacques Raynal, était d'ailleurs à l'origine de la société Fenua Medex, avant de se retirer officiellement au moment de sa nomination au ministère.
L'atoll de Tetiatora en avait fait l'expérience, en avant-première, en 2018.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live