publicité

10 mai, journée des mémoires et de réflexion sur la traite, l’esclavage et leurs abolitions

Manifestation symbolique ce mercredi 10 mai 2017 aux abords de la préfecture de La Réunion en mémoire de l’esclavage. La date des célébrations traditionnelles à La Réunion étant le 20 décembre, ce regroupement n’a pas attiré la foule.

© Nathalie Rougeau (Réunion 1ère)
© Nathalie Rougeau (Réunion 1ère)
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
La France est le premier Etat et pour l’instant l’Unique, à avoir déclaré la traite négrière et l’esclavage : « crime contre l’humanité ». Elle est également la seule nation à avoir décrété une journée nationale de commémoration. Ce dernier point retient l’attention de la dizaine de marcheurs de ce mercredi 10 mai 2017. Certes les célébrations du 20 décembre sont ancrées dans la vie de La Réunion, mais le 10 mai, comme dans toute la France, les Réunionnais doivent se réapproprier leur histoire.
© Nathalie Rougeau (Réunion 1ère)
© Nathalie Rougeau (Réunion 1ère)
« La Flamme de l’égalité »
 
Symboliquement et pour illustrer cette idée du souvenir, les militants associatifs se sont recueillis devant la stèle dressée sur le front de mer de Saint-Denis en mémoire des 25 esclaves exécutés le 10 avril 1812 à cet endroit. 25 hommes sur les 145 qui s’étaient révoltés à Saint-Leu pour réclamer leur liberté.
Comme tous les ans depuis 2006, une cérémonie est organisée à Paris dans les jardins du Luxembourg en présence du chef de l’Etat.
A cette occasion les œuvres de plusieurs établissements scolaires venues toute la France sont exposées. Le thème retenu en 2017 : « la Flamme de l’égalité »…
© Nathalie Rougeau (Réunion 1ère)
© Nathalie Rougeau (Réunion 1ère)

 

Le défilé du 10 mai pour l'abolition de l'esclavage

 

1 494 402 802

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play