publicité

1er mai chômé pour le muguet péi

Pas de 1er mai sans muguet, c’est la tradition. Pourtant cette année, ce sont avant tout des brins de muguet importés qui seront offerts, la production locale ayant subi les affres de Fakir.

© Michelle Betil
© Michelle Betil
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le , mis à jour le
Fleur du printemps par excellence, le muguet est indissociable du 1er mai. A l’occasion de la Fête du Travail, il est en effet de coutume d’offrir un brin de muguet aux gens qu’on aime.

© Michelle Bertil
© Michelle Bertil
Tel un porte-bonheur indispensable, les petites clochettes blanches sont ainsi prisées en ce jour. Pourtant cette année, ce ne seront pas des brins péi mais bien importés que vous pourrez trouver sur les étals.

© Michelle Bertil
© Michelle Bertil
En effet, la production locale a été littéralement soufflée par les vents de la forte tempête tropicale Fakir. La mère de Stéphane Narassamy, vendeur de muguet, a ainsi vu ses serres de Piton Fougères détruites, il y a quelques jours, et avec elles les jeunes plans en devenir. Simone Mouny a perdu plusieurs dizaines de milliers de plans, pour lesquels la femme, qui fait du muguet depuis 30 ans, avait contracté un prêt.

© Michelle Bertil
© Michelle Bertil
© Michelle Bertil
© Michelle Bertil

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play