réunion
info locale

Le Grand Raid poursuit sa course

archives d'outre-mer
Après les menaces météorologiques des derniers jours, l’organisation du Grand Raid se déclare rassurée ce mardi matin. 
L’évolution de la dépression Anaïs qui s’affaiblit et dont la trajectoire s’est orientée plus au nord lève quelque peu les incertitudes sur le déroulement des épreuves.

"Je remercie les réunionnais et les réunionnaises d’avoir brulé des bougies et croisé les doigts"...Dans un communiqué, Robert Chicaud, président du Grand Raid, précise : "Cela a marché. La menace Anaïs a perdu de son intensité, même si la pluie risque d’être au rendez-vous.

"Dans ces conditions," poursuit le communiqué, "pour l’instant aucune mesure spéciale n’est envisagée de sorte que les départs des 3 courses sont maintenus aux horaires définis".

Robert Chicaud évoque les bougies mais ce n’est pas le salut mais bien une menace qui venait du ciel ces derniers jours...Le cyclone tropical intense Anaïs s’est affaibli la nuit dernière et le système est désormais au stade de forte tempête tropicale.

L’organisation du Grand Raid restera évidemment très vigilante et plus particulièrement sur les parties sensibles du parcours dans le cirque de Mafate.