réunion
info locale

Jornet et Karrera à Marla !

archives d'outre-mer
Les favoris espagnols aux rendez-vous. Les deux coureurs espagnols sont déjà loin devant. Le duo hispanique a pris la tête dans la nuit, sous la pluie sur les pentes du volcan. 
Le soleil qui pointe enfin ses rayons va réchauffer les corps et les cœurs. Le froid qui régnait sur les pentes de la fournaise a eu raison de trois favoris réunionnais.

Iker Karrera et Kilian Jornet viennent de passer à Marla. Les deux hommes sont partis, laissant derrière eux Michel Lanne, pourtant habillé par le même équipementier et Freddy Thévenin, quatrième et premier réunionnais.

Pour ce vingtième anniversaire, rien n’est épargné aux raideurs. Toute la nuit, la pluie est tombée sur les pentes du volcan. Malgré l’humidité et le froid, les deux catalans tiennent leur temps de passage. C’est avec 7 minutes de retard sur le tandem infernal que le troisième a pointé au sommet du piton de la Fournaise, la première féminine, Emilie Lecomte a du concéder, elle, près d’une heure.

Les conditions dantesques expliquent, en grande partie, les abandons qui s’accumulent une soixantaine, à 9 heures ce matin, était déjà enregistrée. Une foule d’anonymes a déjà jeté l’éponge et quelques favoris  : Richeville Esparon, Didier Mussard ou encore Cléo Libelle.

Cependant, la Diagonale des Fous est loin d’avoir livré son verdict. Il reste encore plus de 100 kms à parcourir pour les leadeurs qui avancent à 8 kilomètres par heure, un,e vitesse folle compte tenu des difficultés qu’ils doivent franchir. D’ailleurs avant de s’attaquer au mur du Taïbit Kilian Jornet soulignait  : «  c’est maintenant que la course commence  ». 

A Marla, une heure plus tard, les deux espagnols ont encore accru leur avance. Ils sont désormais seuls au monde. 
Publicité