Ile de la Réunion : des vigies pour relancer le surf et éloigner les requins

société
Boucan et les Roches surveillées sur et sous l'eau
Le surf de retour sur les spots de l'ouest ©Cécile Thomas (Réunion 1ère)
Des vigies vont sécuriser les pots de Boucan-Canot et des Roches-Noires. Ces plongeurs seront sous l'eau pour repousser l'approche éventuelle de requins et donner l'alerte. Un dispositif qui devrait permettre de relancer le surf à la Réunion.
Des plongeurs appuyés par un zodiac vont se relayer aux abords des plages de Boucan-Canot et des Roches-Noires. Pour relancer les activités nautiques sur les deux plus belles plages de l'île, des vigies seront sur et sous l'eau. Leur rôle, alerter et repousser les éventuels squales qui rôderaient aux abords de ces deux spots. Cette opération de sécurisation est lancée par la mairie de Saint-Paul avec l'appuie de l'association PRR (prévention requin Réunion), elle va débuter ce samedi 12 janvier en fonction des conditions météo. L'un des maîtres d'oeuvre de ce dispositif signale : "la désertification de Boucan et des Roches n'est pas anodin. L'arrêt du surf sur ces deux spots a eu un impact économique mais également sur la qualité de vie des réunionnais".

un oeil sous l'eau

Ce dispositif mis en place avec l'appuie de la municipalité vise, donc, non seulement à sécuriser mais aussi à informer les usagers de la mer. Un accueil des pratiquants, licenciés ou libres, sera installé sur les deux plages. Son but, sensibiliser les amoureux de la planche aux bonnes pratiques de ce sport. Les vigies ne se substituent pas aux maîtres nageurs sauveteurs déjà en place, ils renforcent la surveillance. Ces pratiquants, eux mêmes parents de jeunes surfeurs, auront un oeil sous la surface de 10 heures du matin à 15 heures. Trois équipes de deux vont se relayer toute la journée pour assurer une présence constante pendant les heures ouvrables. Tous espèrent que ce système de sécurisation soit provisoire et que d'autres solutions soient trouvées.
Vendredi matin 11 janvier  Cécile Thomas et Rodolpho Ozan étaient à Boucan-Canot.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live