Le chiot Oscar fait le buzz à La Réunion

animaux
Oscar fait le buzz
©DR
Cela n'arrête pas. Oscar fait le buzz. Les réactions d'internautes inondent les boites mail. Le petit chien retrouvé, jeté sur une route dans un sac plastique, est décédé. La personne qui l'a recueilli a été si émue qu'elle a organisé une journée de dénonciation de la maltraitance animale. 
Sur la vidéo, on le voit tenir sur ses pattes, chancelant certes mais pas du tout à l'agonie, et dans les mails, on apprend que le petit chien est mort d'empoisonnement quelques heures plus tard. La personne qui l'a recueilli, alors qu'il était enfermé dans un sac, sur une route de la Réunion, semble avoir tout tenté pour le sauver mais sans succès. Des centaines d'internautes réagissent sur les ondes et les réseaux sociaux depuis hier mercredi. Chacun y allant de son émoi...L'objectif de ces témoignages : essayer de toucher les consciences des insensibles, ceux qui maltraitent volontairement ou pas... 





La SPA  confirme être appelée très fréquemment pour des maltraitances. Au moins 5 appels par semaine. Mais la Société Protectrice des Animaux dispose de  peu de moyens pour intervenir. Ce sont en effet des bénévoles qui interviennent sur le terrain et ils sont toujours au moins deux parce qu'ils ne sont en général pas bien reçus. Souvent ceux qui dénoncent les cas de maltraitance ne veulent pas être connus et n'osent pas déposer plainte contre leur voisinage. 
"Parmi les cas souvent signalés, on a les chat ébouillantés", précise Isabelle Camau, une bénévole qui consacre tous ses jeudis à soigner les bêtes au refuge du Grand Prado. Mais la maltraitance sur les chats est moins fréquente que sur les chiens.

"On nous les signale attachés en plein soleil sans eau ou avec de l 'eau croupie,  ou encore avec 50 cm de corde, dans la pluie...
Parfois les gendarmes nous confient des bêtes, comme des chiens attachés sur les balcons, qu'ils sont allés chercher dans les appartements. Le problème c'est qu'on ne peut pas rentrer chez les gens comme ça nous. Seuls les gendarmes le peuvent...
En tous cas la maltraitance volontaire, ça se voit tout de suite. L'animal a peur de la main de l'homme.

Ce que l'on conseille aux gens c'est de laisser un courrier dans la boite aux lettres qui peut faire réfléchir les propriétaires  en leur expliquant que leurs actes ont été signales à la gendarmerie ou la police. En général ils réagissent. Ils viennent à la SPA pour déposer l'animal.  En dernier recours  ce que je conseille c'est d'appeler les gendarmes."

Et comme en ce moment la SPA note peu d 'adoption et beaucoup d'abandon. Les internautes intéressés peuvent toujours venir adopter au refuge du Grand Prado à Sainte-Marie. Il est ouvert tous les jours sauf le dimanche de 9 heures à 12 heures et de 14 heures à 18 heures. Tel : 0262 28 67 78 ou 0692 30 86 88