Un homme immolé au Chaudron : le verdict pour le ou les meurtriers dans la journée

justice
Un homme immolé au Chaudron
©Réunion 1ère
David Morin, 20 ans, et Frédéric Adamo, 49 ans comparaissent devant la cour d'assises pour le meurtre de Pierre Lycurgue dit Ti-Pierre. C'était le 12 septembre 2010 au petit matin à proximité du mail du Chaudron. Un crime sur fond d'alcool et de zamal.
Consommer du rhum, du zamal et du Rivotril toute une nuit n'aide pas à se défendre.
David Morin, aujourd'hui âgé de 20 ans, a passé la première journée du procès devant la cour d'assises à expliquer qu'il n'est pas le meurtrier. Une nouvelle version, mais pour être crédible, il faut se souvenir du déroulement des faits. A chaque interrogation du tribunal, l'accusé s'embrouille et se perd, ce 12 septembre au matin, il était sous effet.

Un meurtrier sous influence

A ses côtés son accusateur et peut être son complice, Frédéric Adamo. L'homme comparait libre et pourtant c'est lui qui transportait l'essence utilisée pour immoler Pierre Lycurgue. Ti-Pierre est mort des suites de ses brûlures.
A-t-il donné l'ordre à David Morin de prendre le jerrican et de brûler la victime ?
Un témoin confirme : "une phrase allant dans ce sens", s'est perdue dans les premières heures de ce triste 12 serptembre 2010.

Un bras de fer destructeur

En fin de journée, les douze jurés rendront leur verdict. Difficile de savoir s'ils se rangeront derrière l'avis du juge d'instruction. Morin était en détention provisoire et Adamo était libre.
La partie de ping-pong engagée par les deux accusés risque de changer la donne.
La vérité est peut être moins tranchée qu'initialement présentée. Le meurtrier n'est pas forcément le seul coupable. Un seul des deux prévenus était incarcéré au début de ces deux jours d'audience, pas sûr que ce soit encore le cas en fin de journée.
Reportage : Anne-Gaëlle Cazette - Rodolfo Ozan







Les Outre-mer en continu
Accéder au live