publicité

L'activité se maintient dans un contexte de crise en 2012, selon l'IEDOM.

L'institut d'émission des départements d'outre-mer publie ce mardi 26 Mars sa note de synthèse sur l'économie réunionnaise en 2012. Et selon l'IEDOM, l’an passé, l'activité s'est maintenue dans un environnement conjoncturel toujours jugé dégradé.

  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
Communiqué de l'IEDOM sur l'économie de La Réunion en 2012

L’économie réunionnaise peine depuis la crise à retrouver des relais de croissance efficaces. Le manque de lisibilité sur les perspectives économiques locales continue à peser sur la confiance des entrepreneurs réunionnais, qui font état d’une dégradation continue de la situation conjoncturelle, à l’image de la situation nationale. Ce manque de confiance des entrepreneurs pèse particulièrement sur l’investissement privé. A contrario, la commande publique est restée soutenue, même si elle recule en 2012, et la consommation des ménages se maintient. Une nouvelle dégradation affecte le marché du travail en 2012 et touche désormais davantage les seniors.

Tous les secteurs d’activité sont concernés par ce ressenti négatif des entrepreneurs, notamment l’agriculture et les services marchands. L’activité s’est pourtant maintenue dans la plupart d’entre eux, hormis dans le BTP.

Dans ce contexte mitigé, l’activité de financement de l’économie par le système bancaire est restée peu dynamique, alors que la collecte nette d’épargne progresse rapidement. Le risque de crédit porté par les établissements financiers implantés localement s’aggrave, l’amélioration progressive de la sinistralité au second semestre ne permettant pas de compenser la forte hausse intervenue au premier semestre.

Retrouvez cette note, et toutes les autres publications de l'IEDOM sur le site de l'institut.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play