Le Port : le tireur et son neveu voulaient tuer le conducteur

faits divers
Fusil : pièce à conviction
C'est avec ce fusil que Patrick Balkiom a ouvert le feu à deux reprises sur Fabrice Kichenin. Cette arme est devenue la pièce à conviction de ce dossier. ©Antoine Garnier (Réunion 1ère)
Un oncle et son neveu présentés pour une tentative d'assassinat en début d'après-midi. Les deux portois ont reconnu être à l'origine des coups de feux sur un rival qu'ils voulaient tuer. Cette scène digne d'un film de série "z" a eu lieu en pleine rue ce samedi 27 avril à 6 heures du matin au Port.
Patrick Balkiom et son neveu Jonathan vont être déférés au tribunal de Saint-Denis en début d'après-midi. Les deux portois sont en garde à vue depuis samedi en milieu de matinée. Ils ont été transférés à Saint-Denis dans les locaux de la brigade criminelle installée au commissariat central rue Malartic pour avoir tenté de tuer Fabrice Kichenin.

Tirer pour tuer

Au cours de leurs auditions, Patrick, le tireur, a reconnu qu'il voulait tuer son adversaire. En revanche, ni lui, ni son neveu n'ont été capables, ou n'ont souhaité, expliquer pourquoi les deux familles se détestent au point de chercher à s'éliminer physiquement.
Un seul point est certain, les rivaux, installés avenue Rico-Carpaye, s'affrontent depuis des années. Au fil du temps, la haine s'est installée. 

Des rivalités ancestrales

Samedi dans la nuit, une première dispute oppose les deux clans. Les insultes fusent, mais les deux parties s'évitent soigneusement. A l'aube, la rancoeur s'est installée et quand les chemins des protagonistes se croisent à nouveau, Patrick Balkiom joint la parole aux actes et tire à deux reprises sur la vitre du conducteur. Il a profité de l'altercation, entre Fabrice Kichenin et Jonathan, son neveu, pour s'approcher son fusil à la main.  

Blessé au bras 

Fabrice Kichenin, 37 ans, a été gravement touché au bras gauche, mais il parvient à prendre la fuite pour se réfugier, au volant de sa voiture, devant le commissariat du Port. C'est là que les sapeurs-pompiers vont lui prodiguer les premiers soins avant de le transporter à l'hôpital de Saint-Paul. C'est également là que sont placés en garde à vue les adversaires, samedi en fin de matinée. 

Tentative d'assassinat 

Les faits sont limpides et reconnus, mais une question reste en suspend. L'oncle et son neveu avaient-ils tendu un piège à leur cible ? Pour la justice, tant qu'une réponse limpide n'aura pas été apportée à cette interrogation, les auteurs des coups de feu devraient être mis en examen et donc poursuivi pour tentative d'assassinat avant d'être incarcérés.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live