publicité

Grève à Carrefour, au quatrième jour, pas d'avancée dans le conflit !

Aucune avancée dans le conflit qui oppose le personnel de Carrefour à Sainte-Suzanne à sa direction.  Une direction qui est sortie de son silence, ce vendredi, au quatrième jour de grève. 

© JP. Mélade (Réunion 1ère)
© JP. Mélade (Réunion 1ère)
  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
La grève continue à Carrefour de Sainte-Suzanne. Le parking du centre commercial est inaccessible aux clients. Les plus courageux se sont garés le long de la quatre-voies, ou sur la nationale pour faire leurs courses, dans un magasin privé de ses fournisseurs.

En dix ans, c'est le conflit le plus sérieux qui oppose le personnel du centre commercial à sa direction. Une direction qui est sortie de son silence ce vendredi. Dans un communiqué, le directeur de Carrefour, estime que les Négociations Annuelles Obligatoires se sont déroulées conformément au Code du Travail. 
Emmanuel de Pompignan déclare également que la CFDT ne n’est pas présentée à la dernière réunion de négociation qui avait été programmée le 19 avril. Les parties n’ayant pas trouvé d’accord suite aux quatre réunions de négociations, la direction aurait alors proposé aux organisations syndicales la signature d’un protocole de désaccord afin de clôturer les NAO.

La direction du magasin précise aussi, dans ce communiqué, que : "les collaborateurs bénéficient d’un 13ème mois de salaire, de la participation légale aux bénéfices de l’entreprise, ce qui leur permet de percevoir l’équivalent d’environ 1,3  mois de salaire supplémentaire, d'un plan d'intéressement trimestriel, de tickets restaurant pris en charge par l’employeur à hauteur de 55%, de bons d'achats et de réductions sur les achats réalisés dans le magasin".

Selon Emmanuel de Pompignan, cela permet aux collaborateurs de percevoir l’équivalent d’une rémunération annuelle moyenne de 21 713€ brut, ce qui correspondant à 1810€ par mois, soit un montant 26,55% supérieur au SMIC.
"Compte tenu des éléments ci-dessus," estime la direction, "et au regard de la conjoncture économique actuelle défavorable, la proposition de la Direction de Carrefour Sainte-Suzanne à la Délégation Syndicale a été une augmentation moyenne de 1,36%, supérieure à l’inflation qui est de 0,9% à La Réunion."

Du coté des grévistes, les chiffres avancés par la direction sont, tout simplement, contestés. La CFDT réclame toujours une augmentation de 5% dans le cadre des NAO. Le mouvement de grève dure depuis 4 jours...et le parking du magasin risque de rester bien vide durant le week-end également.



Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play