Grève au port : les commerçants redoutent la pénurie provoquée par le blocage des containers au port de la Pointe des Galets.

économie
Rue M Leclerc
©Réunion1ere
3500 containers n’ont pas pu être traités depuis le début du conflit social de la Sermat. seuls quelques containers de produits périssables ont pu sortir du port ce mercredi 15 Mai.
Les containers qui ont pu quitter le port ce matin avaient été débarqués avant le début du conflit.
Depuis 12 jours les navires porte-containers sont déroutés vers l’Île Maurice et Madagascar.
Une situation qui pénalise les industriels mais aussi les commerçants.

Les rayons de grandes surfaces commencent à se dégarnir, et à quelques jours de la fête des mères, la situation est préoccupante pour ceux qui font venir leurs produits par bateau.
C’est le cas le plus souvent des magasins de vêtements qui n’ont pas reçu les nouvelles collections.
Il devient urgent de trouver une solution.

Le conflit de la Sermat, paralyse l’activité des "chariots cavaliers" qui débarquent  et chargent les containers au port. La direction de l’entreprise, dans un plan de sauvegarde, veut supprimer 19 emplois, ce que refusent les grévistes.
Une dernière réunion de négociations est prévue le mercredi 15 Mai à 15h00.

En images, l'inquiétude des commerçants de Saint-Denis, avec Dominique Maraval et Philippe Hoareau.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live