publicité

Sermat : alors que la grève se poursuit, les dockers acceptent de débarquer les containers prioritaires

La grève se poursuit à la Sermat et le Port reste paralysé avec des centaines de containers en souffrance. Le médiateur nommé par le préfet a rencontré dimanche les dockers en grève et devait rencontrer ce lundi les employeurs pour tenter de relancer le dialogue...

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Erwann Ponnet
  • Publié le , mis à jour le
Au 18ème jour de grève de la Sermat, les dockers acceptent de décharger les containers prioritaires. Lors d'une conférence de presse, ce lundi 20 Mai, les grévistes ont annoncé que si la Préfecture fournissait une liste des containers de médicaments, ils feraient le nécessaire. Ils se disent conscients des conséquences du blocage du Port depuis le 3 mai mais en impute la responsabilité aux acconiers et à l'Etat.

Danio Ricquebourg a confirmé que les dockers ne cesseront la grève que si le GIE Sermat renonce au licenciement de 19 salariés. Le délégué syndical CGTR Ports et Docks a également annoncé l'arrivée, mardi 21 Mai, d'un expert de la Fédération nationale CGT Ports et Docks. Les grévistes dénoncent en effet "le détournement des aides accordées à travers la défiscalisation" et la création artificielle d'une situation de la Sermat qui justifierait les licenciements. Dans ce contexte, la CGTR Ports et Docks exige que les comptes des sociétés-mères de la Sermat puissent faire l'objet de contrôles.

Les dockers ont rencontré, hier dimanche 19 Mai, Alix Séry, le médiateur nommé par le préfet vendredi 18 Mai. L'ancien directeur du travail devait ce lundi rencontrer les représentants du GIE Sermat afin de renouer le dialogue entre grévistes et direction.
Sermat 18 ème jour de grève
DMCloud:69075
Jean-Régis Ramsamy - Rodolpho Ozan

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play