Intoxication alimentaire à Saint-Paul : les résultats confirment la présence de tétrodotoxine

santé
9 personnes intoxiquées dont 2 en réanimation après avoir mangé du Fugu (tétraodon)
©DR
Dix personnes avaient été intoxiquées suite à la consommation d’un poisson bouftangue. Tous les patients sont rentrés à leur domicile. Les résultats des analyses confirment qu’il s’agit bien d’un tétrodon. Voici le communiqué de l'agence régionale de santé :
Communiqué de l'ARS-OI
 
Les tests ont été pratiqués par l’Agence pour la Recherche et la Valorisation Marines (ARVAM) à partir des restes du repas. Les résultats de ces tests confirment la présence de la tétrodotoxine dans le plat ingéré.

Le poisson à l’origine de l’intoxication alimentaire est donc bien un poisson de la famille des tétrodons (poisson globe ou Fugu, « ballon ou bouftangue » à La Réunion) comme le confirme la photo prise par le pêcheur. Ce type de poissons contient de la tétrodotoxinepuissante neurotoxine, qui peut s’avérer mortelle. Cette toxine se concentre essentiellement
dans le foie, les viscères, la peau et les gonades de ce type de poisson. L’intoxication se manifeste en général dans les minutes qui suivent l’ingestion.
 
D’après l’ARVAM, d’autres intoxications à la tétrodotoxine avaient déjà été identifiées à La Réunion :
 
  • En 1959 : 13 malades, 12 hospitalisés (poisson péché à La Réunion)
  • En 1972 : 7 malades (2 décès), (poisson pêché à Saint-Paul)
  • En 1980 : 2 malades
  • En 1989 : 1 malade
Recommandations à la population
 
Les autorités sanitaires rappellent que les tétrodons sont des poissons toxiques, qui figurent sur la liste des poissons interdits à la commercialisation par arrêté préfectoral du 24/12/2009. En conséquence, il est rappelé que la consommation de ces poissons est à proscrire impérativement.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live