« Réunion-World-Cup-parapente 2013 » : une deuxième manche animée

sport
Coupe du monde de parapente
Retour au Colimaçon pour la seconde manche de la pré-coupe du monde de parapente. Une manche marquée par l'absence de thermique. ©DR
Au jeu du cache-cache avec les thermiques, c’est une nouvelle fois les cadors de la veille qui ont réussi à tirer leur épingle du jeu. Jérémie Lager termine deuxième derrière Mickaël Von-Watcher, mais garde la tête de la compétition.
Le grand défi du parapentiste est de réussir à voler sans l’aide d’un moteur, un défi pas toujours évident même pour les professionnels réunis à Saint-Leu depuis le début de la semaine. Jeudi, pour la seconde manche de la pré-coupe du monde de Saint-Leu, les compétiteurs se sont élancés des Colimaçons en direction de Saint-Paul. La difficulté proposée par le spot était cette fois de trouver les courants ascendants pour rester accrocher dans les nuages. Les thermiques (« ascenseur » d’air chaud) étaient rares et de nombreux concurrents ont dû se poser avant l’arrivée faute d’altitude.
 
Un vénézuélien et une polonaise
 
Le grand vainqueur de ce petit jeu sur la distance de 42,5 kilomètres est Mickaël Von-Watcher, le vénézuélien. Son dauphin le français, Jérémie Lager, champion du monde en titre, conserve sa première place au cumul des manches.
Chez les féminines, Klaudia Bulgakow, la polonaise championne du monde 2013, a décroché la palme et revient dans la course au titre.
Les réunionnais ne sont pas en reste. Sébastien Coupy est, pour l’instant, toujours installé sur la troisième marche du podium et Sandy Lambert s’est adjugé, jeudi, la deuxième place de la seconde manche.
Coupe du monde de parapente
Chez les féminines, Klaudia Bulgakow, championne du monde 2013, s'est rapproché au général en remportant la deuxième manche. ©DR
Coupe du monde de parapente
Pour la première fois depuis le début de cette épreuve internationale, les parapentistes se sont envolé, jeudi, du spot des Colimaçons. ©DR