réunion
info locale

Diagonale-des-Fous : des inconnus deviennent des héros de la presse régionale

archives d'outre-mer
20131018 GR DEPART2
Perdus dans cette foule de 2210 coureurs des raideurs qui ont fait l'objet de portraits dans la presse de leur région. Participer à la Diagonale-des-Fous est déjà un exploit. ©Denis Clerc
Dans la foule des 2210 coureurs  de la 21ème Diagonale-des-Fous se cachent des vedettes régionales. La course réunionnaise impressionne et les journaux régionaux s’intéressent aux participants. Voici quelques uns des portraits publiés ces dernières semaines. 
A tout seigneur, tout honneur ! Nathalie Mauclair, déjà en tête de la course des féminines, présente un CV hors du commun. L’ancienne cycliste est venue à l’ultra-trail en passant par le marathon. Une révélation, premier essai, première victoire. La championne du monde de trail 2013 (couronne décrochée au Pays-de-Galle), élue meilleure sportive de l’année dans la Sarthe, Nathalie Mauclair a eu les honneurs de nos confrères de la France 3.

La Charente-Maritime en force
 
" C’est comme un tunnel dans lequel on ne peut plus faire marche arrière, ou alors il fallait réfléchir avant, rien que le nom fout la trouille », lache Dominique Hocbon à Sud-Ouest. Le retraité de 63 ans avait échoué dans sa grande traversée en 2011, il estime être mieux préparé en 2013. Comme beaucoup, il confiait à nos confrères du Journal Sud-Ouest qu’il espère juste terminer. Originaire de La Rochelle, il n’est pas venu seul.
Outre Dominique Hocbon, de Périgny, sont présents les Charentais-Maritimes Joao Baptista, de Dompierre-sur-Mer ; Philippe Bareille, de Périgny ; Adrien Boudet, de Ciré-d’Aunis ; Philippe Godin, de Marsilly ; Jean-Luc Nicolleau, de Thaims ; Philippe Penaud, des Portes-en-Ré ; Philippe Hervé, de Saint-Hilaire-de-Villefranche, Yann Samzun, de Saint-Ouen-d’Aunis, et A-souk Vui, de Périgny.
 
De L’Ardèche à La Réunion
 
Brigitte Veyrand, 53 ans,  responsable informatique de la Caisse primaire d’assurance maladie d’Annonay, s’est lancée dans le trail en 2005. La diagonale est l’objectif de sa saison. Sportive accomplie, elle s’est fixée pour objectif avec trois amies de boucler les 164 kilomètres en, " 50 heures environ " espère-t-elle timidement selon le journaliste du Dauphiné. Mais surtout, elle et ses complices souhaitent rallier La Redoute.
 
Un ch’ti dans la course 
 
 « C’est une aventure unique à vivre, une course de dingue, mais si j’ai la chance d’aller au bout, ce sera génial », Marc Lesage représentant du syndicat Unsa-police, installé à Groffliers dans le Pas-de-Calais, reste modeste. Comme la grande majorité des participants, il s’est préparé très sérieusement pour venir à bout des sentiers escarpés qui séparent Saint-Pierre de Saint-Denis en passant par Mafate.
Il compte terminer en 54 heures ou plus mais, terminer pour les amis, la famille et son syndicat a-t-il confié au journaliste de La Voix-du-Nord.
 
 
 
Deux cognaçais dans le peloton
 
« Je dois être fou! Je connais le profil et je sais quelle galère ça va être » Joachim Yonnet s’est lancé pour la troisième fois sur les chemins de la Diagonale-des-Fous. Il est venu en compagnie, d’un ami, Philippe Bracq signale la Charentelibre.
Les deux hommes espèrent arriver samedi. Joachim Yoannet, confie à la Charentelibre arrivent à dormir en marchant, Philippe Bracq, son compère, ne va pas fermer l’œil : « c'est à 70% dans la tête que ça se passe », un constat effectué par tous les inscrits et pourtant tous les ans, nombre de raideurs renoncent loin de Saint-Denis.
  
Bergerac est dans la course
 
Stéphane Berriot, agent technique pour la commune de Cours-de-Pile voulait lui aussi, se lancer un nouveau défi. Sportif accompli le membre Bergerac-Athlétic-Club s’est préparé pendant un an pour la Diagonale explique-t-il au journal Sud-Ouest : « L’objectif était de préparer mon organisme à de nombreuses difficultés. Pour cela, j’ai cumulé environ dix heures d’entraînement chaque semaine. J’ai aussi effectué ce que l’on appelle des ‘‘ blocs montagne’’, afin de travailler la gestion du repos et de l’altitude » ; Pour autant, lui et ses complices ne visent pas le podium. Juste, leur podium personnel : terminer.
Pour cette Diagonale des fous, trois des membres sont à ses côtés souligne le journaliste de Sud-Ouest : Sébastien Lefebvre (Vélines), Laurent Althabé (Pyrénées-Atlantiques) et Nicolas Darmaillacq (Landes), surnommé le Lémurien.
 
La Diagonale est La Réunion à l’école
 
Nathalie Wurry, directrice de l’école maternelle de Burck à Mérignac, s’est élancée seule, mais soutenue par la classe des CE2/CM1 associée à son aventure. Ces élèves de l’Ouest de la France suivent la course avec intérêt. Un projet pédagogique a été monté autour de cet événement a-t-elle précisé avant de s’envoler à nos confrères de Sud-Ouest : « On a travaillé sur la géographie de l’Île de La Réunion, son histoire, on a étudié sa population très métissée, ses spécialités culinaires. De par la nature du parcours, on aborde aussi les notions d’altitude et de dénivelé, avec des mises en situation dans le bois du Burck ».
Depuis ce jeudi 23 heures, fini les photos et le monde virtuel, désormais Nathalie Wurry est confrontée à la dure réalité du terrain.
Pour financer cette opération à la fois humaine et sportive, l’enseignante a lancé un appel aux dons sur un site participatif. Quelque 48 personnes (la famille, des amis et des connaissances) y ont répondu : « Pour toutes ces raisons, je me dois d’aller jusqu’au bout ».
 

Dailymotion

2013 UltratrailTV - Nathalie Mauclair par UltraTrailMontBlanc


Publicité