Attaque de requin : l’état de santé de Tanguy est encourageant selon les médecins

faits divers
Attaque requin : ambulance des pompiers
La rapidité des secouristes a permis de sauver Tanguy. Le jeune homme de 24 ans, amputé de la jambe droite par un requin, avait perdu beaucoup de sang. Lundi, soit moins de 48 heures après le drame, il a repris connaissance. ©Réunion 1ère
Tanguy, 24 ans, a repris connaissance, lundi en fin de journée, à l’hôpital de Saint-Pierre. L’état de santé du jeune homme amputé de la jambe droite samedi après-midi par un requin à l’Etang-Salé, s’améliore. Ses amis témoignent et s’interrogent.  
La préfecture de La Réunion n'a pas publié de communiqué et se borne à souligner que seuls les médecins de l’hôpital de Saint-Pierre sont habilités à s'exprimer sur l'état de santé de Tanguy. Cependant, dès hier soir, un proche des services de l'Etat a confirmé que les nouvelles du jeune homme, âgé de 24 ans, étaient plutôt rassurantes. Lundi en fin de journée, la victime de l'attaque de requin samedi après-midi à l’Etang-Salé, a pu parler avec ses proches. Amputé de la jambe droite par le squale alors qu’il nageait à 25 mètres de la plage, il a été sauvé par Alexandre, un ami, qui était dans l’eau avec lui au même moment. Il l’a empêché de se noyer et est parvenu à le ramener sur le sable, malgré le danger.
 
Des amis : des héros
 
Christophe, Nicolas et Maxime, les amis de la victime ont su réagir pour venir en aide à Tanguy. Après avoir alerté les secours, à tour de rôle, ils ont parlé avec lui pour le maintenir éveillé. Quand les sapeurs-pompiers et les médecins médicalisaient leur ami sur place, ils ont eu la présence d’esprit de construire une digue de sable pour les protéger des vagues qui s’échouaient sur la plage.
Tous, aujourd’hui, sont sous le choc et ne comprennent pas comment ce drame est survenu. Ils s’interrogent d’autant plus qu’ils connaissent l’Etang-Salé.
 
Reportage Laurent Figon