Le Maloya s’invite au Festival GéNéRIQ du 15 au 24 novembre 2013

culture
Christine Salem
Christine Salem sur scène ©myspace
Dijon, Belfort, Mulhouse et le pays de Montbéilard accueillent le festrival GéNéRIQ.  Cette année, les organisateurs ont invité leurs amis du Sakifo. Un partage d’expériences autour des maloyas de Christine Salem, Nathalie Natiembé et René Lacaille.
Pour cette 7ème édition, le festival GénéRIQ ouvre ses scènes aux artistes de La Réunion et accueille les organisateurs du Sakifo, nous apprennent nos confrères de France 3 Bourgogne. Pendant cinq jours, l’Est de la France va vibrer au son des maloyas de Nathalie Natiembé, Christine Salem et de René Lacaille. Cinq jours d’échanges, de découvertes, mais aussi de partage d’expériences. Désormais le festival réunionnais et connu et reconnu dans le monde musical. Les présences annoncées en 2014 de M  et de Stromae  sont déjà « Formidables ». Cependant, ce voyage en terre dijonnaise pourrait donner de nouvelles idées pour les programmateurs toujours avides de découvertes.
 
Zanzibar et Mayotte sur scène
 
Deux autres attractions de GéNéRIQ viennent également de l’océan Indien. L’orchestre de Taarab de Zanzibar  et le rappeur Kitahar qui arrive de Mayotte. Deux styles venues d’îles, certes voisines, mais dont  les cultures sont très différentes de La Réunion.
Les concerts sont répartis sur une dizaines de villes et autant de salles de concerts. Pour les réunionnais installés dans la région, en mal de musique « péï », les villes retenues en 2013 sont : Dijon, Besançon, Mulhouse, Epinal, Baume-les-Dames, Pontarlier, Quetigny, Bâle et le pays de Montbéliard.