200 000 à 300 000 euros détournés au conseil général de La Réunion

faits divers
Négociation au conseil Général
Depuis 9 heures ce mardi, représentants syndicaux des sapeurs-pompiers et élus du département négocient sur l'avenir des primes et sur l'éventuel remboursement des indexations indûment perçues. ©Jean-Claude Toihir Réunion 1ère
Ces sommes étaient destinées à 5 associations. En cette période de raréfaction des fonds publics, cette affaire fait grand bruit.
Mardi dernier, les policiers de la brigade financière avaient perquisitionné un bureau d’un proche de la présidente Nassimah Dindar. Une enquête préliminaire avait été ouverte par le parquet de Saint-Denis pour faire la lumière sur les plaintes déposées pour malversations.
Un membre du cabinet de la présidente, Abdoullah Panchbaya, est soupçonné d’avoir mis en place un montage permettant de détourner d’importantes sommes d’argent à son profit… 200 000 à  300 000 euros selon la brigade financière.
Il serait depuis le début de la semaine sous le coup d’une procédure de licenciement.
Les associations lésées interviennent dans le domaine social et emploient du personnel en contrats aidés.

Aucun élément permet de dire pour l'instant que ce détournement a servi à des fins politiques.