réunion
info locale

Mort de Mandela : les réactions à La Réunion

société
Nelson Mandela
L'ancien président sud-africain Nelson Mandela (1918 - 2013) ©DR
Nelson Mandela est mort hier, jeudi 5 décembre, à 19h50, à son domicile de Johannesburg. Comme partout dans le monde, les réactions à La réunion sont unanimes pour lui rendre hommage.
Premier à réagir à la disparition de Nelson Mandela, Eric Fruteau, le maire de Saint-André salue "la force de conviction de cet homme arrêté et emprisonné par le régime raciste d’Afrique du Sud. Ses prises de position ont été fortes (comme par exemple son opposition à la guerre en Irak et son soutien au peuple palestinien). Je retiens de lui le fait qu’il ait été prix Nobel de la paix et s’est souvent inspiré des méthodes non violentes Ghandiennes. Il a été un homme de dialogue et de réconciliation."

Dans son communiqué, le maire de Saint-Denis fait part de sa tristesse. Pour Gilbert Anette "le père charismatique de l'Afrique du Sud s’en est allé, laissant derrière lui et pour toujours, un héritage immense à sa nation et au monde entier."..."Indigné face au racisme, l’oppression et la pauvreté, il est pour nous tous une inspiration, un maître à penser. En effet, comment ne pas retrouver des échos de sa nation arc en ciel pour laquelle il a tant combattu dans l’histoire même de notre île tout coulèr ! "

Pour la municipalité du Port, "la Terre entière s'est préparée à cette annonce : Nelson Mandela n’est plus.  Et l'émotion suscitée par cette disparition prend la forme d'une vague de tristesse qui parcourt la planète. Dans ce déferlement international d'éloges et d'hommages, la Ville du Port apporte sa voix. Car ici, au Port, la figure emblématique de Nelson Mandela, l'homme par qui la liberté arrive, a marqué et inspiré des générations."
La commune du Port invite la population, les artistes, musiciens, chanteurs, danseurs, slameurs, rappeurs, poètes, plasticiens, etc. à participer à un grand podium ouvert en hommage à Nelson Mandela, aujourd'hui, vendredi 6 décembre à partir de 17 heures sur la place des cheminots.

Madiba a joué "un rôle majeur dans l'Histoire de l'Humanité". La député-maire de Saint-Paul, Huguette Bello souligne l'universalité de l'action, du combat, de Nelson Mandela. "Personnage illustre aux multiples facettes, son aura s’étend bien au-delà de son rôle de combattant de la liberté, comme il se définit lui-même dans ses mémoires. Rares sont les hommes qui suscitent une telle admiration. Unanimement reconnu, Nelson Mandela incarne l’exemplarité, la ténacité et le changement. Ce changement attendu par un peuple tout entier, devenu désormais le modèle de bien des nations." 

L'Union des femmes Réunionnaises salue la mémoire d'un "homme qui a changé le cours de l'histoire". Pour l'UFR, "la vie de cet illustre homme a été marquée par une lutte sans relâche contre l’asservissement, la tyrannie et la violence raciste. Le but à atteindre n’était rien moins que de faire prévaloir une cause sacrée : celle de la libération de son peuple ainsi que de son droit à disposer de lui-même et à exercer sa souveraineté."

Europe Ecologie Les Verts estime que Mandela ne cessera jamais de nous inspirer. Pour les écologistes réunionnais, Madiba "était un symbole de la résistance à l'oppression, il est devenu un grand homme et une référence pour le monde entier par son oeuvre de réconciliation."

Bernard Grondin, porte-parole du mouvement indépendantiste L.P.L.P rappelle que le héros de la lutte anti-apartheid a été "une source d'inspiration pour des millions de combattants à travers le monde".

Pour l'association Les amis de l'Afrique à La Réunion, "c’est une lumière qui vient de s’éteindre pour le Monde, et pas seulement pour L’Afrique !". Samuel Mouen estime que Nelson Mandela "restera à jamais un exemple pour le Monde" et il invite "La Réunion à lui rendre l'hommage exceptionnel qu'il mérite".

L'Association Départementale Tamoule, Tamij Sangam estime qu'il "est un des derniers de la lignée de ces grands hommes comme Martin Luther King et Mahatma Gandhi  qui ont sacrifié leur vie pour le respect de la dignité humaine". Le président de l'association tamoule, Selvam Chanemougame, précise : " la société réunionnaise, par son harmonie et par sa diversité ethnique, culturelle et religieuse est une inspiration des valeurs prônées par Madiba qui restera pour nous cette lumière  nous conduisant dans le chemin de la fraternité."

Pour le Président d’Emergence Réunion, Serge Camatchy, "l'empreinte de Nelson Mandela sur cette Terre marquera à jamais celle d'un homme d'une exceptionnelle force morale au service de la paix".

"Le monde entier perd son héros" selon la région Réunion. Didier Robert rappelle les propos de Madiba  "j
e n’étais pas un messie, mais un homme ordinaire qui était devenu un leader en raison de circonstances extraordinaires" avant de poursuivre dans son communiqué : "il restera pour moi et pour tous les hommes et toutes les femmes du monde un guide et un point d’attache exceptionnels".

Au non de l'UDI 974, Cyrille Hamilcaro demande "que dans toutes les classes de La Réunion, une minute de silence soit observée avec une explication sur que représentait réellement cet Homme pour son peuple et pour le monde.
Cet homme a montré que la souffrance et l'emprisonnement ne sont rien quand on a la Foi en l'Humanité, et qu'on garde toujours en soi cette lumière de la lutte qui fait se dresser fièrement la tête, que la jeunesse actuelle, en manque de repères et de perspectives, sache et puisse s'en inspirer. C'est l'espoir que doit susciter ce décès qui nous attriste mais qui donne la Liberté éternelle
".

Le PCR invite la population réunionnaise à rendre un hommage public ce vendredi 6 décembre, à 17 heures à Quartier Français, à Sainte-Suzanne. Le Parti communiste réunionnais estime que "sans diminuer le mérite ni le courage de tous ceux qui, au long du 20e siècle, conduisirent leur peuple à l’indépendance,  nous pouvons affirmer que Nelson Mandela, libérant son pays de l’apartheid, a libéré tous les Noirs de leurs chaînes et, en refusant de céder à la vengeance, en tendant la main aux bourreaux de son peuple, il a su créer les conditions de la  réconciliation accomplissant l’acte fondateur d’une nation arc-en-ciel et léguant ainsi à la planète entière, un exemple de courage, de ténacité, de lucidité et de responsabilité".

Pour le Conseil général, "c’est un jour de deuil national en Afrique du Sud ; c’est un jour de deuil pour le monde entier". Selon la présidente Nassimah Dindar : "Les mots manquent pour retracer le parcours admirable de Nelson Mandela. Le monde retiendra le militant pacifique opposé à l’Apartheid, emprisonné pendant 27 ans. Il retiendra aussi qu’il fut l’artisan de la transition démocratique de son pays, à qui il a, par son aura, évité la guerre civile que beaucoup prédisaient,  et dont il fut le premier Président noir".

La Fédération du Parti Socialiste salue la mémoire de "celui qui était prêt à donner sa vie pour construire une société démocratique et libre". Pour Philippe Leconstant, premier secrétaire fédéral, "...Nelson Mandela était un modèle.  Son combat trouvait un écho tout particulier dans notre île. L’apartheid, cette ségrégation raciale instituée légalement, contre laquelle il se battait, nous rappelait cruellement la période de l’esclavage. Et à quelques jours de la célébration du 20 décembre, sa mort revêt une dimension toute particulière". 

Thierry Robert ressent "une profonde tristesse. Comme tous les Réunionnais", le député-maire de Saint-Leu a "l’impression qu’au-delà du grand Homme, du héros de la lutte anti-apartheid, nous avons perdu un symbole. Bien avant sa libération en 1988, les Réunionnais se sont identifiés à lui, à son combat, à ses réussites". 

La députée de la 6ème circonscription, "l'homme d'exception qui a su mettre de côté les haines et les rancoeurs pour unir son peuple restera à tout jamais symbole de tous les défenseurs de la liberté." Pour Monique Orphée, "plus que notre siècle, Madiba a marqué l’Humanité de son empreinte".

« J’ai chéri l’idée d’une société démocratique et libre, dans laquelle tout le monde pourrait vivre ensemble en harmonie, et avec des chances égales. C’est un idéal pour lequel je veux vivre, et que j’espère voir s’accomplir. Mais, s’il le faut, pour lequel je suis prêt à mourir ».

Nelson Mandela
Publicité