Enfants de la Creuse : Robert Chicaud regrette l'implantation d'une stèle à Gillot

société
Robert Chicaud et stèle commémorative enfants de la Creuse à Gillot
La stèle commémorative des enfants de la Creuse sur l'aéroport de Gillot ©Réunion la 1ère
Dans un courrier des lecteurs, Robert Chicaud, l'organisateur du Grand raid regrette l'implantation, à Gillot, d'une stèle commémorative dédiée aux enfants de la Creuse à l'endroit où il accueille, chaque année, les raiders. 
Ce fut "surprise et déception" pour Robert Chicaud. Dans un courrier des lecteurs publié le 10 décembre, le président du Grand Raid n'a pas caché sa réaction sur le site clicanoo, en découvrant, à l'aéroport Roland Garros, à l'endroit où il accueille traditionnellement les raiders, une stèle commémorative dédiée aux enfants de la Creuse. 

Pour l'avocat, avec cette stèle, " il est impossible d'envisager l'accueil des trailers venus à la fois chercher du plaisir sportif et faire du tourisme sur un site où on leur rappelle des cruautés perpétrées contre des enfants arrachés à leurs parents". 

Robert Chicaud et stèle commémorative enfants de la Creuse à Gillot


L'argumentation n'est pas du goût de tout le monde d'autant qu'en utilisant, dans son courrier, le conditionnel "qui auraient" comme pour corriger le texte de la stèle, Robert Chicaud semble vouloir également remettre en cause cette douloureuse période ou tout au moins en relativiser les conséquences sur les jeunes réunionnais séparés de leur famille. Pour le président de l'association Racines en l'air, l'emplacement a été choisi par le Conseil général avec l'accord du président de l'aéroport. Et surtout, selon Jean-Philippe Jean-Marie, ex-enfant de la Creuse, le devoir de mémoire est nécessaire...
 

Jean-Philippe Jean-Marie, président de l'association Racines en l'air