réunion
info locale

Municipales de Sainte-Suzanne : disparition d’enveloppes électorales

politique
Sainte-Suzanne et Maurice Gironcel
©FTV
Daniel Alamélou, candidat (PLR) battu à Sainte-Suzanne, ne désarme pas. Il compte déposer des recours contre l’élection de Maurice Gironcel (PCR). Il vise, entre-autre, le vol d’enveloppes électorales. La gendarmerie a été saisie de ce dossier.
La préfecture de La Réunion a déposé plainte auprès de la gendarmerie de Sainte-Suzanne après la disparition d’enveloppes électorales. Ce vol qui risquait d’avoir une incidence sur la validité du scrutin, a été découvert entre les deux tours. Les services préfectoraux, en charge des municipales, ont fourni le nombre d’enveloppes manquantes. Ce remplacement effectué, la commission de contrôle des élections a  réuni les équipes œuvrant dans les bureaux de cette commune pour les inviter à la plus grande vigilance afin d’éviter la réapparition fortuite des enveloppes. Si l’une de ces enveloppes avait refait surface, l’élection pouvait être annulée.
 
Argent, pression, vol…

L’intervention des services préfectoraux  ne devrait pas suffire pour éviter les recours. Daniel Alamélou, candidat du PLR (Pour La Réunion) ex-adjoint du maire, a signalé son intention d'en déposer plusieurs devant le tribunal administratif. L’opposant de Maurice Gironcel, dernier maire PCR (Parti Communiste Réunionnais) encore en poste, devrait faire parvenir ses réclamations, aux magistrats du tribunal administratif, dans la semaine. Elles visent le vol des enveloppes, mais également l’achat de voix et des pressions sur les employés communaux.
Publicité