Saint-Denis : décapité au guidon d’une moto volée

faits divers
Voiture SAMU
La mère du jeune homme blessé dans le véhicule du SAMU ©Martinique 1ère
Le Saint-Andréen de 38 ans décédé, samedi soir, à la Jamaïque circulait à grande vitesse sur une moto, signalée volée. Il aurait voulu passer entre un scootériste et la voiture que doublait le pilote du deux roues. Ce dernier, blessé dans l’accident, est hors de danger.
Quand les secouristes arrivent à La Jamaïque, la scène qu'ils découvrent est effrayante. Un scootériste gît sur le bitume et souffre de plusieurs contusions dont une grave blessure à la jambe droite. Un peu plus loin, il retrouve le corps sans vie du pilote de la moto. Il a été percuté un palmier et a été décapité sous la violence du choc. D’après les premiers éléments de l’enquête de gendarmerie, le conducteur de la grosse cylindrée, roulait beaucoup trop vite. Il a tenté de passer entre le scooter 125 et la voiture que le conducteur doublait, au moment où, le pilote a voulu se rabattre. Compte tenu de la vitesse à laquelle circulait le gros cube, la collision était devenue inévitable. Selon les premiers éléments de l’enquête, la moto impliquée dans ce dramatique accident avait été signalée volée quelques jours plus tôt.
Ce nouveau drame de la route porte à dix le nombre de mort sur les routes de La Réunion depuis le 1er janvier 2014.