Canal Réunion en ordre de marche pour se lancer dans la téléphonie mobile

économie
Canal + mobile
©D.R
Le rachat de SFR par Numéricable au plan national n’a pas fini de faire des vagues. Canal + Réunion pourrait se lancer dans la téléphonie mobile, Numéricable devant céder l’une de ses marques pour ne pas être en infraction avec la loi sur la concurrence outre-mer.
Le rachat de SFR par Numéricable inquiète Ericka Bareigts, député PS raporteure sur la régulation économique outre-mer. Une loi votée par le parlement en 2012 et qui est destinée à limiter les monopoles dans les départements ultramarins. Elle a fait part de ses inquiétudes, dès la fin de la semaine dernière, dans un communiqué adressé à Arnaud Montebourg, ministre de l’économie. Pour l’élue dionysienne, ce rachat fusion va à l’encontre de la législation sur la concurrence.
Dès mardi, les représentants des salariés de SFR prenaient le relais de la députée et tenaient une conférence de presse commune concernant leurs craintes pour le maintien de l’emploi dans ce secteur.
Désormais, les clients réunionnais ont le choix entre SFR/Only (68% du marché) et Orange (32%). Cette offre pourrait cependant s’élargir très rapidement.
 
Canal Réunion nouveau candidat ?
 
En juin 2013, Canal plus a fait l’acquisition de Médiaserv. Le deuxième fournisseur d’accès à Internet sur l’île serait positionné pour acquérir l’une des deux licences de téléphonie mobile de Numéricable. Ce dernier va être contraint par l’autorité de la concurrence à céder l’une de ses deux cartes. Non seulement, Canal dispose des moyens financiers pour réaliser une telle acquisition dans le département le plus peuplé des DOM mais l’arrivée prochaine de la 4G est un enjeu majeur pour la chaîne cryptée.
Jean-Yves Charlier, PDG de SFR, devenait venir à La Réunion en début de semaine pour s’entretenir avec ses futurs ex-salariés sur l’avenir mais cette rencontre, qui devait permettre d’éclaircir leur avenir, a été annulée.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live