réunion
info locale

Les grossesses précoces en débat ce soir dans Edition Spéciale à 20h00

éducation
20140423 grossesses
©Reunion1ere
Le thème de l’Edition Spéciale de ce soir suscite de nombreux  commentaires sur les réseaux sociaux.
Des commentaires que l’on peut regrouper en 4 chapitres. A La Réunion le nombre élevé de grossesses précoces serait dû à l’existence des allocations, à l’insouciance de la jeunesse,  à la mauvaise éducation et aux problèmes de la société réunionnaise.
 
Voici quelques uns des commentaires que l’on trouve déjà sur notre page Facebook
 
Les allocations :
 Les allocations versées aux femmes seules  avec enfants seraient pour certains à l’origine du nombre de grossesses précoces. Pour Anastasia la simple suppression de l’API suffirait à enrayer les grossesses précoces dans l’île.
 
La jeunesse :
Pour d’autres l’insouciance serait la grande responsable
Elles sont beaucoup trop jeunes pour gérer leur pulsion et pas assez matures.
 
La société :
Une jeune fille en échec scolaire ne trouve pas de travail,  elle fait un enfant pour s’intégrer dans la société et toucher les allocations
 
L’éducation :
Jacqueline N écrit qu’il ne faut pas s’en prendre uniquement aux jeunes filles, elles ne sont pas seules lors de la conception de l’enfant.
Marie Audrey R. a parlé à son fils de 12 ans  car pour que le nombre de grossesses précoces diminue il faut  agir dans les deux sens.
Ange Fleur  l’éducation sexuelle c’est bien mais elle est enseignée trop jeune au collège.
Pour Jocelyne Imaho : Les jeunes sont bien informés mais ils tombent amoureux et oublient de mettre ne pratique ce qu'ils ont appris.
 
La conclusion :
 La conclusion à  Selahattin Duru. «c’est dommage pour ces jeunes filles car on peut  choisir  d’avoir un enfant maintenant avec la contraception.  Moi-même j’ai eu  une fille à 15 ans, mais je ne regrette rien. »

Vos commentaires et réactions avec #esrun et sur notre page Facebook seront diffusés en direct à l'antenne.