Augmentation des violences aux personnes sur l’île

société
Augmentation des violences aux personnes sur l’île - les chiffres du premier trimestre 2014
©DR
Les chiffres de la lutte contre la délinquance pour le premier trimestre 2014 sont tombés.  Ils ont été comparés aux statistiques des trois premiers mois de 2013. Le bilan est mitigé.
Selon la préfecture, La Réunion est le département d’Outre-mer où la délinquance est la plus faible. Il n’empêche que d’une année sur l’autre les violences aux personnes ont augmenté. Sur l’ensemble des faits constatés, on dénombre 7609 faits de délinquances, pour le premier trimestre 2014, contre 7473 au premier trimestre 2013. Cela représente une hausse de 1, 82%.

Le bilan est plus regrettable concernant les atteintes à l'intégrité physique (meurtres, viols, discriminations,…).  Au premier trimestre 2014, les chiffres se sont aggravés et atteignent la barre des 8, 27 % contre 5, 5% pour la Métropole.  

Si, de manière générale, on constate également une progression de 4, 89% des atteintes aux biens (vols, destructions, dégradations…), le nombre de cambriolage entre 2013 et 2014 ont nettement diminué (-12, 64%) passant 720 faits en 2013 à 629 en 2014.

Sur cette même période, les infractions économiques et financières (escroqueries, faux et contrefaçons) ont également chuté de 10, 99%.

Concernant les infractions révélées par l’action des forces de l'ordre, à savoir celles qui ont été mises à jour lors de contrôles sur la voie publique, au premier trimestre 2014 elles sont en augmentation pour atteindre les 2.39%. Mais selon la préfecture, cet accroissement est expliquée par « la présence renforcée des forces de l’ordre sur le terrain