La destination Réunion et sa vanille illuminent la foire de Paris et les papilles des visiteurs

tourisme
remparts
©DR
La Réunion était la vedette de la foire de Paris qui vient de s’achever porte de Versailles. Pendant quinze jours les visiteurs ont pu découvrir le département, sa musique, sa cuisine et l’une de ses stars… sa vanille.
Difficile de tirer un bilan à la fin d’une action de promotion destinée à vendre la destination Réunion. Les retombées de la participation de l’île de La Réunion tourisme (IRT) à la foire de Paris ne sont pas attendues avant plusieurs mois. Espérons, simplement, que la mise en avant du département va relancer l’activité touristique. Si les chiffres enregistrés en 2011 et 2012, dans ce secteur d’activité étaient en hausse, ils sont depuis en berne.
La crise requin est passée par là et a balayé le spot Réunion des devantures des agences de tourisme.
 
Gastronomie, musique, films…
 
Pour corriger cette image, la chambre de commerce, la chambre de métier et la chambre d’agriculture étaient associées pour cette opération. Pendant deux semaines, les visiteurs de la foire expo de la porte de Versailles ont pu découvrir notre île. Photos, films, chansons ou encore gastronomie étaient là pour les convaincre de poursuivre ce voyage sur place. Un stand de 100 m2, aux couleurs réunionnaises, trônait au milieu du salon. Les parisiens en balade ont pu s’initier au séga et au maloya avec Kouler gadiamb, mais aussi fredonner les romances de Joël Manglou. Ce chanteur, conteur et gastronome, bien connu sur l’île.
 
Le mariage du bonbon coco et du Calisson
 
Pour l’occasion, les arts de la bouche étaient à l’honneur. A l’ouverture de la foire, les visiteurs étaient invités à déguster des spécialités réunionnaises. La vanille était l’une des attractions de cette édition 2014. De la fleur (Ndlr : pollinisation découverte par Edmond Albius), à la gousse, en passant par les différentes qualités estampillées Réunion, l’acheteur a pu trouver des gousses « arrangées » dans du rhum… Elles étaient, un peu moins douces, selon les gouteurs.
Enfin, ce salon a permis de présenter le « Calicoco ». Une gourmandise qui marie, le « Calisson d’Aix » et le bonbon coco. Cette création originale est due à un Aixois exilé qui, a force de tentatives et de recherches, est parvenu à assembler les deux recettes.

foire.pdf by Réunion 1ère Web