réunion
info locale

Une française emprisonnée depuis trois ans à Maurice pour un trafic supposé de Subutex

justice
Subutex
©L'Express de Maurice
Deux boîtes de gâteaux contenant 240 tablettes de Subutex avaient été saisies dans les valises d’Aurore-Mélanie Gros-Coissy en 2011. Aujourd’hui âgée de 27 ans, la jeune française doit comparaître devant les assises de Maurice pour trafic de drogue.
Août 2011, les douaniers mauriciens chassent les trafiquants de Subutex. Aurore-Mélanie Gros-Coissy, alors âgé de 24 ans, descend de l’avion à Plaisance. Elle va sortir de l’aéroport et explique à l’agent qu’elle vient pour un séjour touristique. Sans emploi et pas fortunée, elle va loger chez l’habitant. Cette précision incite, le douanier à regarder le contenu de ses bagages au scanner. Il découvre 240 paquets de Subutex contenant 1680 comprimés de 8 mg.
Après son arrestation, les policiers de la brigade anti-drogue se rendent chez Giantee Ramchurn, âgée alors de 51 ans, qu’ils arrêtent.
 
Le Subutex considéré comme de la drogue
 
Tout au long de ce mercredi 14 Mai 2014, les deux prévenues vont devoir s’expliquer devant la cour d’assises de Maurice. Si le Subutex est considéré, en France, comme un médicament permettant de sevrer les toxicomanes dépendants de l’héroïne, à Maurice son commerce s’apparente à un trafic de drogue. En 2011, quelques mois avant l’arrestation de la jeune femme, le ministère des affaires étrangères avait d’ailleurs mis en garde les ressortissants français transportant du Subutex vers ce pays. Les peines prononcées par la justice mauricienne peuvent être de 10 à 20 ans de prison ferme.
 
Le consul de France suit le dossier
 
Les présumées innocentes devaient être jugées lundi, mais le consul de France qui suit ce dossier personnellement, a demandé un report de l’audience, la mère de l’accusée ayant fait appel aux services d’un nouvel avocat : Me Gavin Glover, sénior counsel.
Reste à savoir désormais, si la ligne de défense d’Aurore-Mélanie Gros-Coissy restera identique. Elle avait expliqué, depuis le premier jour, avoir rencontré un Mauricien en France. Celui-ci, lui avait confié les boîtes de biscuits et une bouteille d’alcool qu’elle devait remettre à Glantee Ramchun, sa mère. Une version contestée par la seconde accusée et l’accusation.

Actions et pétitions en faveur des Français incarcérés à Maurice pour trafic de Subutex

Frozen pour Aurore by bare_69
Publicité