Fin de l’enquête sur l’affaire Loïc Louise, décédé après un coup de Taser

justice
Lieu du décès de Loïc Louise à La Ferté Saint-Aubin
C'est ici, devant la résidence Priou, à la Ferté-Saint-Aubin, qu'est décédé Loïc Louise. Le bénédictin, originaire de Bourbier-les-Hauts, âgé de 21 ans, se battait avec ses cousins quand les gendarmes sont intervenus. ©DR
Le jeune bénédictin, Loïc Louise, décédait à Orélans, le dimanche 3 novembre 2013, après avoir reçu une décharge de Taser.
Dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 novembre 2013 une bagarre vire au drame. Un Réunionnais de 21 ans, Loïc Louise, se dispute dans la rue avec ses cousins lorsque les gendarmes interviennent. Un des militaires fait usage de son Taser pour maîtriser Loïc. Après ce coup de pistolet à impulsion électrique Loïc Louise s’écroule. Deux heures plus tard le jeune homme décéde, à l’hôpital d’Orléans.

Ouverte par le parquet d’Orléans,  l’enquête est désormais terminée. Selon l’avocat de la famille Louise la mort du jeune homme résulte d’une utilisation prolongée du Taser. Le procureur souhaite rencontrer la famille pour donner les conclusions. 

En images avec le reportage de Thierry Chapuis 

TC

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live