Eboulis meurtrier à la cascade Biberon

faits divers
Les recherches continuent
©Wikipédia
Suite à l’éboulis qui s’est produit vers 13 heures ce mardi à la Plaine-des-Palmistes, deux personnes ont perdu la vie. Un homme de 59 ans et la belle-soeur de sa fille de 29 ans.
Deux personnes ont perdu la vie et quatre autres personnes ont été gravement blessées. Toutes font partie de la même famille originaire de Trois Bassins et du Québec. 

La victime de 59 ans, Eric Dewailly, est un chercheur bien connu au Québec. Il était professeur au département de médecine sociale et préventive de la Faculté de médecine à l'Université Laval et chercheur à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Il était venu du Québec passer des vacances. Il est mort suite à un premier éboulis.

C'est à la suite d'un deuxième éboulis que la jeune femme de 29 ans est  décédée. Elle a été ensevelie alors qu'elle tentait de porter secours au chercheur.

Les autres membres de la famille, blessés, ont été évacués par le Smur en direction du centre hospitalier de Saint-Benoît. Parmi les blessés, un bébé de 7 mois qui en est sorti indemne. 

Depuis hier et pour une période encore indéterminée, l'accès à la cascade est interdit au public. Le BRGM (Bureau de recherche géologique et minière) s'est rendu sur place hier pour tenter de comprendre les raisons de l'effondrement. Une autre inspection du site est prévue aujourd'hui.

En images avec Steve-Henry Peeters et Florence Bouchou

 

Le communiqué de Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur et George PAU-LANGEVIN, ministre des outre-mer

Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur et George PAU-LANGEVIN, ministre des outre-mer, ont appris avec une profonde émotion le décès de deux randonneurs, victimes d’un glissement de terrain qui s’est produit ce jour, à proximité de la plaine des Palmistes, sur l’île de la Réunion.

Alors qu’ils effectuaient une randonnée sur le sentier d’accès à la cascade Biberon, un groupe de randonneurs d’une même famille s’est retrouvé piégé par un éboulement d’un pan de rochers les surplombant. Deux d’entre eux n’ont pas survécu, quatre autres sont blessés, dont deux sérieusement.
Le Ministre de l’Intérieur et la Ministre des Outre-Mer se tiennent régulièrement informés de l’évolution de la situation et ont demandé au Préfet de la Réunion un engagement massif des forces de secours. Plus de 60 sapeurs-pompiers, gendarmes du peloton de gendarmerie de haute montagne et médecins ont été mobilisés.

Parallèlement aux opérations de secours, la sécurisation du site est en cours. Aucune pluie significative ou une quelconque activité sismique n’était ces derniers jours évoquée dans ce secteur, pouvant laisser présager la survenance d’un tel évènement.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live