réunion
info locale

Crash d’Ulm le 17 Septembre 2013 : la BGTA confirme l’erreur de pilotage

faits divers
Epave de l'ULM dégagée des pentes du Mazerin
©Réunion 1ère
L’enquête de la gendarmerie, spécialisée dans les transports aériens, confirme, que le crash de l’Ulm en septembre 2013, est dû à une erreur de pilotage. Prise de risque et météo défavorable ont conduit à la mort du pilote de sa passagère.
La BGTA (Brigade de gendarmerie du transport aérien) conclu son enquête en expliquant : « cet accident est dû à la décision du pilote de poursuivre le vol dans des conditions météorologiques défavorables », révèle le Quotidien. Les experts poursuivent leur analyse en soulignant que ce crash est devenu inévitable: « la connaissance des lieux et l’expérience importante du pilote ont pu l’inciter à prendre la décision de continuer son vol ».  
 
Une réflexion sur l’avenir
 
Ce crash du 17 septembre 2013 au niveau du piton Mazerin avait fait deux morts : le pilote et sa passagère. Pour la BGTA, si aucune poursuite ne peut être engagée contre le pilote décédé, il faut se poser la question de la responsabilité de l’entreprise Félix-Ulm. Par ailleurs, les gendarmes signalent qu’une réunion va avoir lieu dans les prochains jours avec l’aviation civile pour réfléchir aux contrats passés entre les pilotes et les sociétés d’ultras-légers motorisés, sur les hauteurs de vol des engins et sur une meilleure application des règles de sécurité.  
Publicité